AMPHIBIAWEB
Bolitoglossa rufescens

Subgenus: Nanotriton
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae

© 2014 Dr. Joachim Nerz (1 of 37)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

   

 

View distribution map in BerkeleyMapper.
View Bd and Bsal data (66 records).

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Bolitoglossa (Nanotriton) rufescens (Cope, 1869)
Bolitoglosse d'Orizaba

Recouvre plusieurs espèces, sans doute trois. 3,72 cm SVL (M), 3,75 cm SVL (F) (7 cm), jusqu'à 8 cm (obs. pers.) pour les exemplaires de Los Tuxtlas, un clade très divergent en attente de description (Rovito et al., 2012). Queue plus courte que le reste du corps et arrondie, membres fins, doigts et orteils intégralement palmés, absence de dents sur les maxillaires (sauf chez les animaux de Los Tuxtlas, 29 dents), protubérances nasolabiales développées, très prononcées chez le mâle. Les dents prémaxillaires percent la lèvre chez le mâle. Œil petit. Parties dorsales brun très clair à brun rougeâtre, souvent avec des marques noires sur la tête sous forme d'un Y dont les branches partent de l'oeil pour se rejoindre sur le cou, ainsi que sur la partie médiane du dos. Flancs de la tête à la queue brun chocolat noirâtre devenant plus claires sur les parties ventrolatérales. Parties ventrales brun clair à blanc crème couleur chair, parfois avec des marques et taches irrégulières plus foncées. Iris cuivre. La couleur générale s’éclaircit ou s’obscurcit en fonction de la lumière ou du substrat de l’animal. La teinte générale est plus claire et les marques sur la tête absentes chez la population de Los Tuxtlas, une sierra volcanique isolée du Veracruz côtier datant de 7 MA.

* Versant atlantique depuis le San Luis Potosi et le Veracruz à travers l'Oaxaca et le nord des Chiapas jusqu'au centre ouest du Guatemala (Alta Verapaz), les populations du nord du Guatemala, du Belize et du nord du Honduras, longtemps considérées comme rufescens, étant rattachées à B. nympha. Toutefois, une population de B. rufescens a été détectée en sympatrie avec B. nympha dans le nord-ouest du Honduras (voir B. nympha). Le taxon B. rufescens est donc principalement mexicain, débordant légèrement vers le Guatemala central et le Honduras. Trois grands groupes de populations, correspondant sans doute à trois espèces: 1/ Bolitoglossa sp. Los Tuxtlas (Veracruz), le plus divergent. 2/ Plusieurs populations depuis les zones d'altitude du nord de l'Oaxaca (en sympatrie avec B. chinanteca à la localité-type de cette dernière espèce) à travers le Veracruz atteignant le versant caribéen du Chiapas à l'est de l'Isthme de Tehuantepec, ce clade abritant la localité-type de B. rufescens. Les populations situées de chaque côté de l'Isthme se sont séparées il y a entre 2 et 3,3 MA. 3/ Extrême est du Chiapas et centre du Guatemala jusqu'à l'Alta Verapaz (associant la population du Honduras). De 30 à 1 500 m, dans les broméliacées des forêts humides tropicales et subtropicales, les plantations de bananiers, de café et de cacao, ou dans les hautes herbes et le feuillage, dans lesquels des animaux ont été collectés avec un filet à insectes. Encore abondant.

Cette espèce et les suivantes exigent un taux d'humidité important, une température minimale de 18°C en permanence (36°C ont été bien supportés dans un terrarium chez l'auteur) et une abondante nourriture à base de micro invertébrés (collemboles, drosophiles). Une température de 12°C est toutefois supportée sans dommage pendant quelques jours. Elles réclament aussi un bac suffisamment vaste et une importante végétation pour que plusieurs individus soient maintenus longtemps dans de bonnes conditions (voir plus haut). Des exemplaires toujours vivants chez l'auteur après plus de 6 ans de captivité. AT- (Orizaba), AT+ (Los Tuxtlas).


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Bolitoglossa (Nanotriton) rufescens (Cope, 1869)

Recouvre au moins deux espèces qui devraient être décrites prochainement. Description à partir de spécimens du Honduras (McCranie et al, 2002). 4,5 cm, queue plus courte que le reste du corps et arrondie, membres fins, doigts et orteils intégralement palmés, pas de dents sur les maxillaires, protubérances nasolabiales développées, très prononcée chez le mâle. Les prémaxillaires percent la lèvre chez le mâle. œil petit. Parties dorsales brun très clair à brun rougeâtre avec des marques, une moucheture ou des stries noires, en général plus denses sur la tête et la partie médiane du dos. Ces stries parfois très accentuées sont souvent absentes des exemplaires du Mexique. Parties latérales de la tête, du corps et de la queue brun chocolat noirâtre devenant plus claires sur les parties ventro-latérales. Parties ventrales brun clair, parfois avec des marques et taches irrégulières plus foncées. Iris cuivre. La couleur générale s’éclaircit ou s’obscurcit en fonction de la lumière ou du substrat de l’animal. Arboricole. Versant atlantique depuis le San Luis Potosi et le Veracruz à travers le nord des Chiapas, le Guatemala et le Belize jusqu’au nord du Honduras, de 30 à 1500 m, dans les broméliacées des forêts humides tropicales et subtropicales, les plantations de bananiers, de café et de cacao, ou dans les hautes herbes et le feuillage, dans lesquels des animaux ont été collectés avec un filet à insectes. 76 230 km2. LC. Très abondante au Mexique, moins dans les autres pays.

Cette espèce et la suivante sont difficiles à maintenir en captivité, et exigent une très importante humidité, une température de 20 °C au minimum en permanence (36 °C ont été bien supportés) et une abondante nourriture à base de micro invertébrés. Elles demandent aussi un bac suffisamment vaste pour que plusieurs individus soient maintenus longtemps dans de bonnes conditions (voir plus haut).




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2020. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 1 Oct 2020.

AmphibiaWeb's policy on data use.