AMPHIBIAWEB
Bolitoglossa magnifica
Magnificent Web-Footed Salamander
Subgenus: Eladinea
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae
 
Species Description: Hanken J, Wake DB and Savage JM 2005 A solution to the large black salamander problem (genus Bolitoglossa) in Costa Rica and Panama. Copeia 2005:227-245

© 2015 Frank Pasmans (1 of 5)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Endangered (EN)
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

   

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Bolitoglossa (Eladinea) magnifica Hanken, Wake & Savage, 2005
Bolitoglosse magnifique

La forme la plus différenciée du complexe. Très belle espèce anciennement rangée dans le taxon B. nigrescens. Grande taille. Dimorphisme sexuel très prononcé: le mâle est beaucoup plus petit (6,9 cm SVL) que la femelle (10,4 cm SVL), la tête est plus large chez le mâle, qui a les membres plus allongés. Mains et pieds de grande taille, palmure assez étendue, surtout chez le jeune, doigts et orteils tronqués et élargis à leur extrémité. Queue courte, plus courte que le reste du corps. Tête assez étroite, notamment chez la femelle. Noir avec parfois de petites taches blanches argentées sur le dos et des taches argentées de plus grande taille sur les parties caudales supérieures.

* Cinq localités sur le versant pacifique de la partie méridionale de la Cordillera de Talamanca-Baru, non loin du volcan Baru, dans le sud-ouest du Panama, entre Cerro Punta et Boquete, province de Chiriqui. Chênaies tropicales humides en présence de mousses et broméliacées, entre 1 250 et 2 450 m, sous les écorces et souches à terre, ainsi que sous une pierre. 79 km2. EN. L’espèce n’a pas été revue depuis plus de 30 ans.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Bolitoglossa (Eladinea) magnifica Hanken, Wake et Savage, 2005

La forme la plus différenciée du complexe, anciennement rangée dans le taxon B. nigrescens. Grande taille. Dimorphisme sexuel très prononcé: les mâles sont beaucoup plus petits (6,9 cm SVL) que les femelles (10,4 cm SVL), la tête est plus large chez les mâles, qui ont les membres plus longs. Mains et pieds de grande taille, palmure assez étendue, surtout chez les jeunes, doigts et orteils tronquée et élargis à leur extrémité. Queue courte, plus courte que le reste du corps. Tête assez étroite, notamment chez les femelles. Noire avec parfois de petites taches blanches argentées sur le dos et des taches argentées de plus grande taille sur les parties caudales supérieures. Cinq localités sur le versant pacifique de la partie méridionale de la Cordillera de Talamanca-Baru, non loin du volcan Baru, dans le sud-ouest du Panama, entre Cerro Punta et Boquete, province de Chiriqui, dans les forêts tropicales humides de chênes entre 1 250 et 2 450 m, sous les écorces et souches à terre, ainsi que sous une pierre. 79 km2. EN. L’espèce n’a pas été revue depuis plus de 30 ans.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2018. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 23 Oct 2018.

AmphibiaWeb's policy on data use.