AMPHIBIAWEB
Dendrotriton bromeliacius
Volcan Tajumulco Bromeliad Salamander
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae

© 2007 Sean Michael Rovito (1 of 12)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Critically Endangered (CR)
CITES
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

Country distribution from AmphibiaWeb's database: Guatemala

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Dendrotriton bromeliacius (Schmidt, 1936)
Dendrotriton du Tajumulco

3,5 cm SVL. Taille moyenne pour le genre. Dents peu nombreuses sur les maxillaires (jusqu’à 49), narine assez grande, membres plutôt courts, beaucoup plus courts que D. megarhinus, tête étroite pour le genre. Queue longue. Coloration variable : de presque noir dorsalement à brun noir ou brun rougeâtre. Marques jaunes à rougeâtres plus claires en forme de stries ou de chevrons. Parfois, une bande dorsale ou deux lignes dorsolatérales bien définies. Une barre interorbitale claire. Région nasolabiale parfois claire, séparée de la barre interorbitale par une zone foncée. Parties ventrales gris sombre à gris blanc, généralement plus foncées sous la queue que sous le tronc.

* Dans les broméliacées (pour 90 % des spécimens rencontrés) sur les pentes sud du volcan Tajumulco et les parties adjacentes de San Marcos, versant pacifique du sud- ouest du Guatemala, entre 1 700 et 2 700 m, plus abondant entre 1 900 et 2 400 m. EN. Anciennement commun, 57 spécimens découverts à la localité-type dans les années 30. Désormais beaucoup plus rare du fait de la déforestation sévère dans la région.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Dendrotriton bromeliacius (Schmidt, 1936)

3,5 cm SVL. Taille moyenne pour le genre. Dents peu nombreuses sur les maxillaires (jusqu’à 49), narine assez grande, membres plutôt courts, beaucoup plus courts que D. megarhinus, tête étroite pour le genre. Queue longue. Coloration variable: de presque noir dorsalement à brun noir ou brun rougeâtre. Marques jaunes à rougeâtres plus claires en forme de stries ou de chevrons. Parfois, une bande dorsale ou deux lignes dorsolatérales bien définies. Une barre inter orbitale claire. Région nasolabiale parfois claire, séparée de la barre inter orbitale par une zone foncée. Parties ventrales gris sombre à gris blanc, généralement plus foncées sous la queue que sous le tronc. Dans les broméliacées (pour 90 % des spécimens rencontrés) sur les pentes sud du volcan Tajumulco et les parties adjacentes de San Marcos, versant pacifique du sud-ouest du Guatemala, entre 1700 et 2 700 m, mais elle est plus abondante entre 1 900 et 2 400 m. 652 km2. EN. Anciennement commune, 57 spécimens découverts à la localité-type dans les années 30. Désormais beaucoup plus rare du fait de la déforestation sévère dans la région.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 26 Apr 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.