AMPHIBIAWEB
Nototriton abscondens

Subgenus: Nototriton
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae

© 2010 Eduardo Boza Oviedo (1 of 6)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

Country distribution from AmphibiaWeb's database: Costa Rica

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Nototriton (Nototriton) abscondens (Taylor, 1948)
Nototriton d'Isla Bonita

L'espèce la plus largement distribuée du groupe. 3,3 cm SVL (F) (7 cm). Narine petite. Tête modérément large et allongée, queue légèrement plus longue que le reste du corps, membres relativement longs pour le genre, corps plus fin que chez N. picadoi. Uniformément brun dorsalement, parfois avec les sillons costaux beige ou les zones beige reliées entre elles pour former un réseau dorsolatéral irrégulier ou des lignes latérales. Parotoïdes habituellement claires, moins distinctes que chez gamezi et guanacaste. Parties ventrales brunes avec des taches plus claires. Iris brun.

* Dans les tapis de mousses sur les souches et le bois à terre et sur les troncs, et dans les broméliacées de forêts tropicales humides dans la Cordillera Central du Costa Rica, entre 1 010 et 2 500 m. Localement commun, peut-être arboricole dans les milieux non dégradés. NT. Une ponte découverte près d’une femelle qui ne la gardait pas. La ponte formait une grappe de 17 œufs cachés à l’intérieur d’une mousse placée sur une paroi verticale à 1,80 m en surplomb d’une route. En sympatrie avec Oedipina poelzi et O. uniformis.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Nototriton abscondens (Taylor, 1948)

3,3 cm SVL (7 cm). Narine très petite. Tête modérément large et allongée, queue légèrement plus longue que le reste du corps, membres relativement longs pour le genre, corps plus fin que chez N. picadoi. Uniformément brun dorsalement, parfois avec les sillons costaux beige ou les zones beige reliées entre elles pour former un réseau dorsolatéral irrégulier ou des lignes latérales. Parotoïdes habituellement claires, moins distinctes que chez gamezi et guanacaste. Parties ventrales brunes avec des taches plus claires. Iris brun. Dans les tapis de mousses sur les souches et le bois à terre et sur les troncs, et dans les broméliacées de forêts tropicales humides dans la Cordillera Central du Costa Rica, entre 1 010 et 2 500 m. Localement commune, peut-être arboricole dans les milieux non dégradés. 461 km2. NT. Une ponte découverte près d’une femelle qui ne la gardait pas. La ponte formait une grappe de 17 œufs cachés à l’intérieur d’une mousse placée sur une paroi verticale à 1,80 m en surplomb d’une route. En sympatrie avec Oedipina poelzi et O.uniformis.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 18 Sep 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.