AmphibiaWeb - Eurycea multiplicata
AMPHIBIAWEB
Eurycea multiplicata
Many-ribbed Salamander
Subgenus: Typhlotriton
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae

© 2017 Jake Hutton (1 of 14)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
NatureServe Status Use NatureServe Explorer to see status.
CITES No CITES Listing
National Status None
Regional Status None
Access Conservation Needs Assessment Report.

Country distribution from AmphibiaWeb's database: United States

   

 

View distribution map in BerkeleyMapper.
View Bd and Bsal data (2 records).

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Eurycea (Typhlotriton) multiplicata (Cope, 1869)
Eurycée des Ouachita

Ce taxon ne recouvre plus que les populations non pédogénétiques des Monts Ouachita, Eurycea multiplicata griseogaster Moore & Hughes, 1941, du plateau de l'Ozark, ayant été placé en synonymie avec E. tynerensis, qui comprend à la fois des populations à branchies persistantes et se métamorphosant (Bonett & Chippindale, 2004). 9 cm. Espèce allongée, 19-20 sillons costaux. Parties supérieures jaunâtres, dos bordé souvent d’une ligne sombre peu distincte. Taches gris blanc sur les flancs qui sont plus sombres que le dos, parties inférieures jaune clair. Bosse hédonique à la base de la queue et papilles sur le cloaque du mâle à la période de reproduction. Les larves ressemblent beaucoup à celles d'E. tynerensis. Cette espèce semble toujours devoir se métamorphoser, à une taille comprise entre 2,4 et 4,2 cm SVL.

* Dans et aux environs immédiats de petits ruisseaux rocheux, souvent sous les pierres dans le lit même des cours d’eau, parfois aux entrées des grottes, dans les Monts Ouachita, du centre nord de l’Arkansas au sud-est de l’Oklahoma, à moins de 760 m. Plus d'une centaine de localités recensées. LC. 13 œufs en moyenne, jusqu’à 21, pondus sous les pierres ou enfouis dans le gravier, semble-t-il non gardés par la femelle. Six mois de vie larvaire en moyenne.

Aquaterrarium en eau courante avec fond de gravier et des pierres plates, la partie aquatique représentant 80% de la surface. Quelques écorces ou souches à proximité immédiate de l’eau. Température réduite à 5°C pendant plusieurs mois l’hiver. Nourriture : aselles, gammares, larves de chironomes, petits vers de terre. AT+.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Eurycea (Eurycea) multiplicata (Cope, 1869)

Ce taxon ne recouvre plus que les populations non pédogénétiques des Monts Ouachita, la sous-espèce griseogaster Moore et Hughes, 1941, du plateau d’Ozark ayant été placée en synonymie avec E. tynerensis, qui comprend à la fois des populations à branchies persistantes et se métamorphosant (Bonett et al, 2004). 9 cm. Espèce allongée, 19-20 sillons costaux. Parties supérieures jaunâtres, dos bordé souvent d’une ligne sombre peu dis­ tincte. Taches gris blanc sur les flancs qui sont plus sombres que le dos, parties inférieures jaune clair. Bosse hédonique à la base de la queue et papilles sur le cloaque du mâle à la période de reproduction. Les larves ressemblent beaucoup à celles de tynerensis. Des adultes néoténiques trouvés le long de la bordure sud-ouest des Ozark. Dans et aux environs immédiats de petits ruisseaux rocheux, souvent sous les pierres dans le lit même des cours d’eau, parfois aux entrées des grottes, dans les Monts Ouachita, du centre nord de l’Arkansas au sud-est de l’Oklahoma, à moins de 760 m. 159198 km2 (espèce suivante comprise). LC. 13 œufs en moyenne, jusqu’à 21, pondus sous les pierres ou enfouis dans le gravier, semble-t-il non gardés par la femelle. Six mois de vie larvaire en moyenne.

Aquaterrarium en eau courante avec fond de gravier et des pierres plates, la partie aquatique représentant 80 % de la surface. Quelques écorces ou souches à proximité immédiate de l’eau. Température réduite à 5 °C pendant plusieurs mois l’hiver. Nourriture: aselles, gammares, larves de chironomes, petits vers de terre.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2021. <https://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 17 Sep 2021.

AmphibiaWeb's policy on data use.