AmphibiaWeb - Desmognathus brimleyorum
AMPHIBIAWEB
Desmognathus brimleyorum
Ouachita Dusky Salamander
Subgenus: Hydrognathus
family: Plethodontidae
subfamily: Plethodontinae

© 2009 Richard D. Bartlett (1 of 17)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
NatureServe Status Use NatureServe Explorer to see status.
CITES No CITES Listing
National Status None
Regional Status None
Access Conservation Needs Assessment Report.

Country distribution from AmphibiaWeb's database: United States

   

 

View distribution map in BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Desmognathus (Hydrognathus) brimleyorum Stejneger, 1894
Desmognathe des Ouachita

Sans doute 2 espèces sous ce taxon. 18 cm. 14 sillons costaux. L'une des plus grandes formes du genre. Queue fortement comprimée latéralement et plutôt courte, corps trapu et légèrement aplati, tête élargie vers l'arrière chez le mâle, oeil très protubérant. Coloration générale brun gris avec quelques taches plus ou moins licheniformes et peu accusées, sauf chez le jeune, chez lequel il y cinq à six paires de taches claires qui s’assombrissent avec l’âge. La coloration est uniformément brun foncé chez les grands mâles. Habituellement une rangée de taches pâles sur les flancs supérieurs et une autre entre les membres. Dessus du museau et région oculaire souvent plus clairs. Parties inférieures blanc pâle, jaunâtres à rosacées, avec un léger pigment brunâtre.

* Très aquatique. Généralement sous les pierres et roches dans et aux abords immédiats du lit des ruisseaux rocheux à fond de gravier, de 3 à 20 cm de profondeur, dans les Monts Ouachita en Arkansas et Oklahoma, entre 150 et 666 m dans les forêts mixtes pins/chênes (Crosswhite et al.). Plus abondant dans la partie centrale des Ouachita. Une centaine d’individus par site recensés. LC. Semble en déclin, et de plus en plus difficile à observer. Menacé par l’exploitation forestière. Les populations de Little Rock et Hot Springs potentiellement menacées par l’urbanisation. Les populations de l’est et de l’ouest de l’aire (de chaque côté de la vallée de la Mena) sont isolées l’une de l’autre et génétiquement différenciées (Nei D = 0,22, Karlin et al., in Petranka, 1998). 24 œufs en moyenne pondus en grappes sous des pierres et dans la terre humide près des ruisseaux, gardés par la femelle. Jeunes et larves observés dans l’eau, sous les pierres et dans le gravier. La vie larvaire peut se prolonger un an.

Grand aquaterrarium en eau courante chargé en pierres sur fond de sable ou gravier, avec une partie terrestre importante formant des refuges. Très forte agressivité observée en captivité, cette espèce est très territoriale. AT+.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Desmognathus brimleyorum Stejneger, 1894

18 cm. 14 sillons costaux. Grande espèce. Queue fortement comprimée latéralement. Coloration générale brun gris avec quelques taches plus ou moins licheniformes et peu accusées, sauf chez les jeunes, chez lesquels il y cinq à six paires de taches claires, qui s’assombrissent avec l’âge. La coloration est uniformément brun foncé chez les grands mâles. Habituellement une rangée de taches pâles sur les flancs supérieurs et une autre entre les membres. Dessus du museau et région oculaire souvent plus clairs. Parties inférieures blanc pâle, jaunâtres à rosacées, avec un léger pigment brunâtre. Espèce très aquatique, rencontrée principalement sous les pierres et roches dans et aux abords immédiats du lit des ruisseaux rocheux à fond de gravier, dans les Monts Ouachita en Arkansas et Oklahoma, entre 120 et 790 m. Plus abondant dans la partie centrale des Ouachita. Une centaine d’individus par site recensés. 58 251 km2. LC. Semble en déclin, et de plus en plus difficile à observer. Menacé par l’exploitation forestière. Les populations de Little Rock et Hot Springs potentiellement menacées par l’urbanisation. Les populations de l’est et de l’ouest de l’aire (de chaque côté de la vallée de la Mena) sont isolées l’une de l’autre et génétiquement différenciées (Nei D = 0,22, Karlin et al, in Petranka, 1998). 24œufs en moyenne pondus en grappes sous des pierres et dans la terre humide près des ruisseaux, gardés par la femelle. Jeunes et larves observés dans l’eau, sous les pierres et dans le gravier. La vie larvaire peut se prolonger un an. Forme une lignée indépendante, sans doute ancienne au sein du genre.

Grand aquaterrarium en eau courante chargé en pierres sur fond de sable ou gravier, la partie terrestre pouvant être limitée à des pierres émergentes. Forte agressivité observée en captivité, cette espèce étant très territoriale.



Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2021. <https://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 17 Sep 2021.

AmphibiaWeb's policy on data use.