AMPHIBIAWEB
Amphiuma pholeter
One-toed Amphiuma, Conger Eel, Congo Eel, Congo Snake, Lamprey Eel, Ditch Eel, Fish Eel
family: Amphiumidae

© 2016 Dr. Joachim Nerz (1 of 6)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Near Threatened (NT)
NatureServe Status Use NatureServe Explorer to see status.
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status Considered Rare in Florida, by the Special Committee on Amphibians and Reptiles (Florida Committee on Rare and Endangered Plants and Animals) (Means 1992; Moler 1992).

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Amphiuma pholeter Neill, 1964
Amphiume à un doigt

Ce taxon, considéré un temps comme frère des deux autres (Nei D = 0,73-0,90), s'avère en fait plus proche génétiquement d'une des deux formes géantes (A. means), selon des travaux moléculaires basés sur une recombinaison basée sur les protéines (Rag1) avec l'aide de marqueurs mitochondriaux (Cytb) et 16s (Bonett et al., 2009). 33 cm (36 cm). Espèce anguilliforme, naine, à un seul doigt par membre, qui est extrêmement réduit. Œil très petit. Parties dorsales et ventrales peu délimitées, gris sombre à gris brun. La larve est inconnue. La maturité sexuelle est atteinte à l'âge de 2 ans (19 cm SVL).

* Depuis la plaine côtière de l’Alabama (région de Mobile) et le nord-ouest de la Floride (vers le sud jusqu’aux comtés de Levy et Hernando) jusqu'à l’extrême sud- ouest de la Géorgie (deux localités connues). Cette espèce ne semble pas dépasser une bande de 80-120 km à l’intérieur des terres. Cours d’eau lents et marécages fortement encombrés de vase fine organique, envahis par la végétation, parfois en sympatrie avec des juvéniles d'A. means. Des animaux ont été trouvés hibernant dans la vase en Floride par temps froid. Se reproduit l’hiver et au printemps, ponte un peu plus tard, jusqu’au début de l’été. Se nourrit d’invertébrés. Les populations sont à risque car présentes dans très peu de zones protégées. Un inventaire apparaît nécessaire (GAA). NT. La maturité est atteinte en deux ans chez des spécimens gardés en laboratoire (in Petranka, 1998). Espèce très peu connue.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Amphiuma pholeter Neill, 1964

Taxon sœur des deux autres, dont il est éloigné génétiquement (Nei D = 0,73-0,90). 33 cm. Espèce anguilliforme, naine, à un seul doigt par membre, qui est extrêmement réduit. œil très petit. Parties dorsales et ventrales peu délimitées, gris sombre à gris brun. La larve est inconnue. Plaine côtière de l’Alabama (région de Mobile) et du nord-ouest de la Floride (vers le sud jusqu’aux comtés de Levy et Hernando), atteignant l’extrême sud-ouest de la Géorgie (deux localités connues). Cette espèce ne semble pas dépasser une bande de 80-120 km à l’intérieur des terres. Cours d’eau lents et marécages fortement envasés et envahis par la végétation. Des animaux ont été trouvés hibernant dans la vase en Floride par temps froid. Se reproduit l’hiver et au printemps, ponte un peu plus tard, jusqu’au début de l’été. Se nourrit d’invertébrés. Les populations sont à risque car présentes dans très peu de zones protégées. Un inventaire apparaît nécessaire (GAA). 52 232 km2. NT. La maturité est atteinte en deux ans chez des spécimens gardés en laboratoire (in Petranka, 1998). Cette espèce est très peu connue.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 13 Nov 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.