AMPHIBIAWEB
Paramesotriton hongkongensis
Hong Kong Warty Newt; Paramesotriton de Hong Kong
Subgenus: Paramesotriton
family: Salamandridae
subfamily: Pleurodelinae

© 2007 Henk Wallays (1 of 21)

AmphibiaChina 中国两栖类.

Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Near Threatened (NT)
CITES
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

Country distribution from AmphibiaWeb's database: China, Hong Kong

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Paramesotriton hongkongensis (Myers et Leviton, 1962)

14 cm. Peau relativement lisse. Museau tronqué, arêtes osseuses médiane sur la tête, et latérales allant du museau à la parotoïde. Arête vertébrale bien tranchée sur le dos. Nœuds glanduleux sur les côtés supérieurs du dos qui se poursuivent un peu sur la queue. Queue du mâle plus épaisse et plus courte, mamelon cloacal du mâle plus développé. Plusieurs populations. 1/ Forme type: rouge orange, brun olive à brun chocolat, avec généralement une ligne vertébrale rouge orange, surtout chez les femelles. Taches ventrales rouge orangé de taille variable sur fond noir. Bande nacrée du mâle en rut sur les flancs de la queue peu prononcée. Carène de chaque côté de la tête très prononcée. œil petit, ne dépassant pas de la tête quand vu de dessus. 2/ Brun noir, surtout le mâle, sans teinte particulière pour la ligne vertébrale, qui est dentelée suivant chaque vertèbre lorsque vu de profil. Cette forme a les yeux plus grands (l’œil dépasse de chaque côté de la tête quand vu de dessus), les membres postérieurs sont plus grands, la queue surtout chez le mâle est très haute, la bande nacrée à bleutée sur les parties caudales latérales du mâle en rut est très prononcée, le cloaque est très turgescent chez le mâle. Taches ventrales rouge à rouge orangé sur fond noir à bleuâtre. 3/ Une nouvelle population, dotée de pigments rouge, marron et noir et avec très peu de taches sur les parties ventrales, est apparue récemment dans le commerce. Papenfuss m’a dit avoir observé différents types sur le terrain, et les collections de Berkeley l’attestent. La larve est noire avec les branchies, la ligne de la carène caudale supérieure, les lèvres et les moitiés supérieure et inférieure de l’œil jaunes. Guangdong côtier, Ile de Hong Kong et région de Kowloon sur le continent proche, dans des ruisseaux lents rocheux à végétation abondante, entre 30 et 940m, où il se reproduit dans les vasques. Signalé de la rivière Tung Lung, sur l’île de Lantau, à 800m (Hong Kong). Région subtropicale. 20 664 km2. NT. Encore commun, mais abondamment prélevé pour la terrariophilie.

Aquarium richement planté pour le dépôt des œufs, l’eau courante n’est pas indispensable. Température autour de 18-20 °C, avec une latence hivernale a 8-10 °C pendant quelques semaines. Espèce très territoriale, parfois agressive, mais moins que P. guangxiensis, fuzhongensis, et chinensis. La nourriture doit être distribuée avec parcimonie, car elle vit dans des ruisseaux sténotrophes. Les jeunes, assez apathiques, mais qui peuvent se déplacer avec vivacité, sont élevés à terre sur un milieu de terreau assez sec recouvert de feuilles mortes, à environ 18 °C, comme la plupart des espèces du genre (Janssen, com. pers.). Croissance longue, de 4 à 5 ans au minimum avant d’atteindre la maturité sexuelle. La teinte des taches ventrales des jeunes est jaunâtre à blanchâtre.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 17 Jun 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.