AMPHIBIAWEB
Paramesotriton deloustali
Tam Dao Warty Newt; Paramesotriton de Tam Dao
Subgenus: Paramesotriton
family: Salamandridae
subfamily: Pleurodelinae

© 2006 Henk Wallays (1 of 25)

AmphibiaChina 中国两栖类.

Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
CITES
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

Country distribution from AmphibiaWeb's database: Viet Nam

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Paramesotriton deloustali (Bourret, 1934)

21,6 cm (Rehak). Ce taxon recouvrirait au moins deux espèces, l’une à l’ouest, l’autre à l’est de la Rivière Rouge au Nord Vietnam. Grande forme à tête très large et museau tronqué. Arête osseuse en forme de lyre sur la tête, un peu comme P. hongkongensis, auquel il ressemble par l’aspect et les proportions. Haute arête vertébrale et rangée de tubercules latéraux. Peau très verruqueuse avec des rides transversales. Extrémité caudale arrondie ou en pointe obtuse. Coloration dorsale brun olivâtre foncé avec des points rouges sur la rangée glandulaire dorso-latérale. Parties inférieures rouge orange avec un réseau noir formant de grands polygones irréguliers, parfois les taches forment un réseau ocellé dense et compliqué alternant le rouge et le jaune. Bord inférieur de la queue rouge orange sur la partie proximale. Cloaque du mâle protubérant avec une fente cloacale dirigée vers l’arrière, conique chez la femelle avec une fente dirigée vers le bas. Une bande nacrée très accentuée sur les côtés de la queue du mâle en rut, qui est plus petit, plus trapu, avec une queue plus courte et des membres plus grands. Bande blanchâtre également sur les femelles, peu accentuée. 23 566 km2. VU. Ruisseaux de montagne en forêt subtropicale, parfois lents et sablonneux, où il se reproduit dans de petites vasques entre 600 et 1 900 m. Décrit à 950 m de la chaîne de Tam Dao, Tuyen Quang, Tay Nguyen et Lao Cai. La température du ruisseau de Tam Dao s’échelonne de 11 °C (hiver) à 25 °C (été). La population de Lao Cai (nord-ouest du Vietnam), beaucoup plus à l’ouest (ouest de la Rivière Rouge), a été découverte en 2002 près du village de Na Nheo, dans les monts Hoang Lien (district de Van Ban), entre 600 et 900 m et serait une espèce différente. Mentionnée comme P. cf. deloustali (Tordoff, 2002), elle est plus petite, présente des taches rouge vif bordées de noir ne formant pas de réseau ocellé dense comme les populations de Tam Dao. Elle habite des bassins tranquilles à substrat sablonneux de torrents à courant faible en forêt subtropicale. Les populations de Tam Dao (proclamé parc naturel en 2000) et de Bac Kan ont été trèsmalmenées par la déforestation, les prélèvements pour la médecine traditionnelle et la terrariophilie, et le tourisme dans cette région de forêt à quelques dizaines de kilomètres d’Hanoi. Beaucoup sont considérées comme éteintes. Etude sur un projet de conservation de l’espèce lancée notamment dans la réserve de Tam Dao. En 1987, 52 individus au total recensés par Rehak à Tam Dao, dont 34 dans le bassin et le reste dans le ruisseau, avec un sex ratio de 2,5:1 en faveur des mâles (Rehak, 2002). Les adultes auraient disparu du bassin situé en aval du ruisseau à Tam Dao (Schöttler, com. pers.).

Reproduit par Rehak, Janssen et Maillet. Très agressif, peut être maintenu toute l’année dans un aquarium de grande taille avec un seul mâle à des températures de 10 à 16 °C l’hiver (période de reproduction), jusqu’à 27 °C l’été (Janssen). Oeufs (jusqu’à 256 pondus en une saison par une femelle chez Rehak) déposés un à un sur des feuilles de Cryptocoryne, non enroulés par la femelle (Janssen), enroulés autour de feuilles de fougères aquatiques (Microsorium pteropus, Rehak). Nourri de lombrics et planorbes. Larves élevées entre 20 et 24 °C. Jeunes élevés sur fond de terreau recouvert de feuilles mortes sèches (Janssen). Maturité à 6-7 ans, à 12,5-14 cm (Rehak). L’agressivité des mâles, les exigences de températures et la durée du développement rendent la reproduction en captivité difficile dans l’optique d’un programme de conservation. Longévité: plus de 20 ans.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 20 Jun 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.