AMPHIBIAWEB
Triturus karelinii
Southern Crested Newt
Subgenus: Triturus
family: Salamandridae
subfamily: Pleurodelinae

© 2011 Omid Mozaffari (1 of 32)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
CITES No CITES Listing
Other International Status Lower Risk (conservation dependent)
National Status Red Data Books of Azerbaijan and Russia.
Regional Status Bern Convention (Annex 2); Critically Endangered in many sites of the Western Caucasus, Vulnerable in the Eastern Caucasus, declining on the Black Sea coast, Data Deficient in Iran. Red Data Book of Krasnodar Region, Russia.

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Triturus karelinii karelinii (Strauch, 1870)

Ce taxon pourrait recouvrir plusieurs espèces (Olgun et al, 2001). 18 cm (F). Espèce trapue à tête large. Peau finement granulée. Membres bien développés, les plus allongés des quatre formes du complexe (viennent ensuite par ordre décroissant T. carnifex, cristatus et dobrogicus). Taches dorsales et ventrales peu définies, noires avec un reflet bleuâtre à grisâtre. Points blancs sur les flancs peu nombreux ou absents. Bande vertébrale brune chez les femelles. Gorge jaune ocre avec des points foncés. Crimée, Turquie du nord de la région d’Izmir au Caucase le long de la mer Noire, Caucase (Géorgie, Azerbaïdjan), Iran septentrional. Jusqu’à 2100 m dans le sud du Caucase. Eaux stagnantes, canaux, en forêts de conifères, steppes, prairies. Plus résistant aux milieux xériques que les autres espèces du genre. Capable de supporter des modifications de milieux. 395 028 km2 (sous-espèce comprise). LC. Menacé en ex-URSS par la déforestation, la pollution des eaux et les prélèvements – Il a beaucoup régressé en Crimée et dans le Caucase – et en Iran à cause de l’urbanisation et de la culture du riz. 200-250 œufs déposés par saison.

Très aquatique, peut être élevé dans l’eau toute l’année, hibernation nécessaire 2 à 3 mois à des températures basses, proches de 0 °C, nettement plus basses que pour T. carnifex et surtout T.dobrogicus. Très vorace et territorial pendant la période de reproduction.

Triturus karelinii arntzeni Litvinchuk, Borkin, Dzukic et Kalezic, 1999

Coloration des parties supérieures sombre, absence presque totale de taches grises. Gorge soit blanche mouchetée de noir soit jaune avec de nombreuses taches noires. Parfois quelques taches blanches sur les côtés de la tête et du corps. Parties orientales de la péninsule balkanique: Bulgarie, parties centrales et orientales de Serbie, est de la Macédoine, est de la Grèce et sans doute Thrace occidentale (Turquie). Cette forme pourrait avoir atteint le rang spécifique (Litvinchuk, com. pers.) mais la recherche d’une zone d’hybridation dans la région d’Istanbul s’est soldée par un échec du fait de la disparition récente de ces populations.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 22 Sep 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.