AMPHIBIAWEB
Triturus cristatus
Great Crested Newt
Subgenus: Triturus
family: Salamandridae
subfamily: Pleurodelinae

© 2010 Miss. Katy A. Upton (1 of 49)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
CITES No CITES Listing
Other International Status Bern Convention (Annex 2); Not Threatened (listed in IUCN Red List erroneously)
National Status Red Data Books of Lithuania and Latvia.
Regional Status Bern Convention (Annex 2). Red Data Books of Karelia, Tataria, Moscow Province

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Triturus cristatus (Laurenti, 1768)

18 cm (F). Tête plutôt étroite. Haute crête dorsale en dents de scie s’interrompant brusquement sur la partie pelvienne chez le mâle en période nuptiale. Sillon vertébral chez la femelle. Peau verruqueuse. Parties supérieures brun foncé, noirâtres à brun pourpre avec de grandes taches noires plus ou moins distinctes. Flancs et côtés de la tête parsemés de points blancs. Parties ventrales jaunes à orangées avec des taches noires variables. Gorge noire, parfois avec des vermiculations jaunes ou blanches. Rarement une bande vertébrale jaune chez la femelle. Doigts et orteils annelés de blanc et noir. Bord inférieur de la queue jaune à orangé chez la femelle. Une bande nacrée sur les côtés de la queue du mâle en rut, comme chez les autres espèce proches. Chez certains exemplaires du nord de la Scandinavie, parties ventrales noires. De la France au nord de la Loire à l’Oural, Grande-Bretagne, Europe centrale et du nord jusqu’au 65e degré nord, jusqu’au 60e degré en Russie atteignant le lac Onega, du niveau de la mer à environ 1 000 m dans les Alpes. Remplacé au sud du plissement alpin par les autres formes du complexe. Eaux stagnantes et grands étangs, forme de plaine et de zones collinaires, habitant des pièces d’eau de petite taille dans le sud de l’aire et les Carpates. En voie de régression rapide (considéré comme menacé au Benelux, en Grande-Bretagne, Franche-Comté (France) et en Suisse). 4358 250 km2. LC. Prélevé en ex-URSS pour la terrariophilie. Se reproduit de janvier à mai. De 200 à 250 œufs par saison par femelle.

Peut vivre en aquarium toute l’année, mais l’exondation est souvent nécessaire. Nourriture très abondante pendant la période d’activité. Les jeunes deviennent matures après trois ans, le stade terrestre est parfois escamoté. Hibernation de plusieurs mois indispensable dans l’eau ou à terre à basse température (2-5 °C). Jusqu’à 27 ans en captivité signalés.



Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 19 Feb 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.