AmphibiaWeb - Siren intermedia
AMPHIBIAWEB
Siren intermedia
Lesser siren, Eastern Lesser Siren, Western Lesser Siren
family: Sirenidae

© 2015 James W. Beck (1 of 22)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
NatureServe Status Use NatureServe Explorer to see status.
CITES No CITES Listing
National Status None
Regional Status None

   

 

View distribution map in BerkeleyMapper.
View Bd and Bsal data (74 records).

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Siren intermedia intermedia Barnes, 1826

38 cm. 35 sillons costaux en moyenne. Parties dorsales grises, olivâtres à noires avec ou sans petites taches noires régulièrement réparties. Les flancs sont plus clairs avec parfois des taches jaunâtres à blanches, parties ventrales claires, immaculées. Souvent une ligne claire de la commissure des lèvres à la racine des branchies, passant sous l’œil. Branchies rougeâtres. La tête du mâle apparaît plus protubérante, et il est en général un peu plus long que la femelle. La larve à l’éclosion présente des carènes caudales de grande taille et une queue courte. Elle est vivement colorée, avec des bandes noires et jaunes sur les parties latérales, le milieu du dos et le ventre clairs, et une tache jaune à rouge en forme de triangle sur le dessus de la tête chez le jeune qui se transforme parfois en une bande longitudinale rouge ou jaune de l’œil à la base des branchies chez la larve plus âgée. Ces bandes disparaissent avec la croissance. Kératinisation des doigts chez les jeunes. Zones aquatiques à végétation abondante, calmes et peu profondes, marais, lacs, fossés, mares, petits cours d’eau lents (photo p. 14). Dans la végétation et les débris végétaux. Capable d’estiver dans la boue en cas d’assèchement. œufs (jusqu’à 700) déposés en grappes séparées dans des cavités recouvertes de débris au fond de l’eau ou dans les racines des plantes, entre mars et avril dans le nord, dès décembre plus au sud, en général gardés par les femelles. Se nourrit la nuit en fouillant le fond et les débris végétaux à la recherche d’invertébrés. Les Sirènes avalent à cette occasion des restes de plantes et d’algues, mais très opportunistes, elles se nourrissant également d’œufs de leur propre espèce. L’eau est régulièrement filtrée par les branchies après l’ingestion de nourriture. Les jeunes se nourrissent surtout de zooplancton. Nombreuses populations détruites par la disparition des zones humides. Plaine côtière de la Virginie au centre de l’Alabama à travers le centre de la Floride. 961 113 km2. LC (toutes formes confondues). Des animaux ont été découverts par l’auteur en Caroline du Nord dans un ruisseau peu courant en plaine côtière en sympatrie avec Stereochilus. Certains individus étaient pourvus de taches, d’autres immaculés.

Grand aquarium richement planté et muni de pierres formant des abris, avec des températures comprises entre 6 et 20 °C.

Siren intermedia nettingi Goin, 1942

Siren intermedia texana, décrite de la vallée du Rio Grande, à la frontière avec le Mexique, a été placé en synonymie avec S. i. nettingi par Flores-Villela et Brandon (1992). S. i. texana atteint une grande taille (69 cm) et pourrait s’apparenter à lacertina (voir l’espèce suivante). S. i. nettingi stricto sensu atteint 50 cm. De 35 à 37 sillons costaux. Taches sombres dorsales de petite taille sur fond olivâtre, parties ventrales sombres avec de petites taches claires. Active dans le sud de l’aire pendant l’automne et l’hiver, mais des femelles ont été découvertes encore gravides en mai au Texas. De l’Alabama vers l’ouest jusqu’au Texas central, la vallée du Rio Grande, et le nord-est du Mexique, du nord du Tamaulipas au nord du Veracruz, mais les populations mexicaines pourraient ne pas appartenir à cette espèce. Vers le nord le long de la vallée du Mississippi jusqu’en Illinois, Indiana et sud-ouest du Michigan. Protégée au Mexique.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2021. <https://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 14 May 2021.

AmphibiaWeb's policy on data use.