AMPHIBIAWEB
Pseudoeurycea aquatica
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Critically Endangered (CR)
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Pseudoeurycea aquatica Wake et Campbell, 2001

La seule espèce aquatique de la sous-famille. 7 cm SVL. Robuste, membres très allongés, tête de forme triangulaire du fait de la présence de puissants muscles de la mâchoire, un peu comme chez P. smithi, narines fermées par un système de clapet, glande mentonnière ovale chez le mâle, queue longue (1,16 fois celle du corps chez le mâle, 1,02 fois chez la femelle) et fortement comprimée à sa base, doigts et orteils allongés, palmure inexistante. Parties supérieures (dos, tête, membres, queue) brun rougeâtre abondamment marbrées de brun sombre avec une vingtaine de petites taches crème sur le dos et la tête. Quelques taches rose saumon à l’insertion des membres antérieurs. Dessus de la tête plus rouge que le reste du corps. Dessus des paupières marron clair avec de petites taches brunes. Parties inférieures gris pâle tachetées de crème. Partie gulaire jaunâtre avec quelques marques plus sombres. Ruisseau rattaché au Rio La Lana, dans une forêt de brume à 2 103 m, sur le versant est du Cerro Montana Mixe, à 5,8 km à l’ouest de Totontepec, nord de l’Oaxaca. Les animaux, aquatiques, évoluaient dans des vasques rocheuses avec fond de gravier, non loin d’une cascade, et se sont rapidement réfugiés sous les rochers à la lumière. Ils étaient peu mobiles à terre. 123 km2. CR. Trois spécimens collectés en avril 1978, l’espèce n’a jamais été retrouvée. Considéré comme éteint. Le ruisseau revisité un an plus tard était encombré de souches et débris végétaux après un important défrichement jusqu’aux abords du cours d’eau. En 1983 et 1984, la zone était totalement défrichée, et le cours d’eau pollué. Proche de smithi, dont il pourrait constituer un écotype.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 19 Aug 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.