AmphibiaWeb - Plethodon wehrlei
AMPHIBIAWEB
Plethodon wehrlei
Wehrle's Salamander
Subgenus: Plethodon
family: Plethodontidae
subfamily: Plethodontinae

© 2002 John White (1 of 12)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
NatureServe Status Use NatureServe Explorer to see status.
CITES No CITES Listing
National Status None
Regional Status None

Country distribution from AmphibiaWeb's database: United States

   

 

View distribution map in BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Plethodon wehrlei Fowler et Dunn, 1917

16 cm. 17 sillons costaux en général. Palmure développée entre les orteils. Parties supérieures brun foncé à brun noirâtre mouchetées de blanc avec les flancs fortement colorés de taches blanc jaune à blanc bleuâtre parfois réunies pour former une bande irrégulière. Les jeunes ont souvent deux paires de taches rouges sur le dos, parfois conservées chez l’adulte. Dans certaines populations du Kentucky (comté de Letcher), du Tennessee (comté de Campbell), et de Virginie Occidentale (comté de Summers), séries de grandes taches jaunes sur le dos. Parties inférieures uniformément grises, gorge et parties inférieures du menton tachetées de blanc et jaune. Les mâles sont plus petits que les femelles, ont une glande sur le menton et des papilles sur le cloaque. Les populations du nord de l’aire sont généralement plus grandes. Outre la forme à taches jaunes, ont également été décrites du sud-ouest de Virginie Plethodon dixi (Pope et Fowler, 1941) avec de nombreuses taches jaunes et blanches sur le dos, et Plethodon jacksoni (Newman, 1954), avec des taches rouges sur le dos et une glande mentonnière plus développée chez le mâle. Placées en synonymie avec P. wehrlei par Highton. Pentes de forêts souvent en milieu rocheux relativement sec sur le Plateau des Appalaches, jusqu’à 1 500 m, du sud-ouest de l’Etat de New York à travers la Pennsylvanie et la Virginie Occidentale jusqu’au sud de la Virginie et l’extrême nord de la Caroline du Nord. Parfois dans les grottes. Populations isolées – celles à taches jaunes– dans l’est du Kentucky et du Tennessee. 114 369 km2. LC. De 7 à 24 œufs pondus en grappes dans des cavités rocheuses. Jusqu’à 1 000 salamandres à l’hectare (Pennsylvanie). Nourriture à base d’insectes, fourmis appréciées.

Grand terrarium de sous-bois aménagé avec des pierres formant des cavités, pas trop humide. Latence hivernale de plusieurs mois.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2021. <https://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 7 May 2021.

AmphibiaWeb's policy on data use.