AmphibiaWeb - Plethodon idahoensis
AMPHIBIAWEB

 

(Translations may not be accurate.)

Plethodon idahoensis Slater & Slipp, 1940
Coeur d'Alene Salamander
Subgenus: Hightonia
family: Plethodontidae
subfamily: Plethodontinae
genus: Plethodon
Plethodon idahoensis
© 2004 William Leonard (1 of 3)
Conservation Status (definitions)
IUCN Red List Status Account Least Concern (LC)
NatureServe Use NatureServe Explorer to see status.
CITES No CITES Listing
National Status None
Regional Status None
conservation needs Access Conservation Needs Assessment Report .

   

 
Berkeley mapper logo

View distribution map in BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Plethodon idahoensis Slater et Slipp, 1940

Proche de P. vandykei, dont il est séparé géographiquement et génétiquement (Nei D = 0,33 en moyenne). Parties supérieures et flancs bruns sombre à noirs, contrastant fortement avec une bande dorsale orange, verte, jaune ou rouge qui ne s’étend pas tout à fait jusqu’à l’extrémité de la queue. Cette bande est plus étroite que chez P. vandykei, et aux bords légèrement ondulants. Flancs et premier tiers des membres vers le corps mouchetés de blanc sur fond sombre. Parties ventrales sombres, gorge jaune clair. Nord de l’Idaho, nord-ouest du Montana et une petite zone adjacente du sud-est de la Colombie-Britannique (Canada), dans le nord des Montagnes Rocheuses, entre 500 et 1 500 m. La limite méridionale de l’aire se situe dans le bassin de la rivière Selway (Idaho) et au Sweathouse Creek dans le bassin de la rivière Bitterroot (Montana). La limite nord se situe le long de Copper Creek dans le bassin de la rivière Moyie (Idaho) et la branche sud de la rivière Yaak (Montana). Six autres populations le long de la pointe sud-est du Lac Kootenay (Colombie-Britannique). 82 590 km2. LC. 192 stations américaines, 44 canadiennes. Ruissellements, petites cascades et zones éclaboussées des chutes d’eau, roches détrempées, talus rocheux en forêts humides de conifères, parfois dans les excavations de mines abandonnées. Très brève période d’activité en surface dans les conditions climatiques dures des Rocheuses, d’avril à mai et de la mi-septembre à début novembre, le milieu rocheux permettant aux animaux de s’abriter l’hiver et l’été. 4 à 12 œufs. Se met en boule comme P. larselli, un comportement observé aussi chez P. websteri (obs. pers.) et occasionnellement chez d’autres espèces du genre. Nourriture à base d’insectes aquatiques et semi-aquatiques, notamment de larves de diptères.

Terrarium de sous-bois avec de nombreuses pierres installé comme pour P. dunni, avec une longue période de latence hivernale (trois à quatre mois entre 2 et 5 °C).




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2024. <https://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 14 Jul 2024.

AmphibiaWeb's policy on data use.