AMPHIBIAWEB
Oedipina stenopodia

Subgenus: Oedipina
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Endangered (EN)
CITES
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

Country distribution from AmphibiaWeb's database: Guatemala

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Oedipina (Oedipina) stenopodia Brodie & Campbell, 1993
Oedipine de San Marcos

4,6 cm SVL. La queue atteint 9 cm (un peu plus de 2 fois le reste du corps). Proche d’O. ignea, mais membres plus courts, mains et pieds plus étroits, tête plus petite, queue plus courte. O. taylori a des membres plus courts. Tête étroite. 19 sillons costaux, rarement 20 (21-22 chez taylori). 12-14 sillons costaux entre les membres apposés au corps. Doigts et orteils petits et syndactyles. Coloration générale noire bleuâtre, parties ventrales, museau et membres gris sombre. * Dans des écorces humides et débris végétaux à terre dans des zones cultivées, notamment de caféiers et de cardamomes, sur le versant pacifique du sud-ouest du Guatemala, dans les départements de San Marcos et de Quezaltenango, entre 1 219 et 1 500 m. Ces zones étaient autrefois couvertes de forêts, qui ont presque totalement disparu. EN. Cette espèce avait été découverte en sympatrie avec Bolitoglossa engelhardti sur le versant méridional du Volcan Santa Maria. Bolitoglossa occidentalis et salvinii se trouvaient plus bas.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Oedipina (Oedipina) stenopodia Brodie et Campbell, 1993

4,6 cm SVL. La queue atteint 9 cm. Proche d’O. ignea, qui a des membres plus allongés, des mains et pieds plus larges et une tête plus grande qu’O. stenopodia. O. taylori a des membres plus courts. Tête étroite. 18-20 sillons costaux (21-22 chez taylori). Doigts et orteils petits et syndactyles. Coloration générale noire, parties ventrales, museau et membres gris sombre. Découverte dans des écorces humides et débris végétaux à terre dans des zones cultivées, notamment de caféiers et de cardamomes, sur le versant pacifique du sud-ouest du Guatemala, dans les départements de San Marcos et de Quezaltenango, entre 1 219 et 1500 m. Ces zones étaient autrefois couvertes de forêts, qui ont presque totalement disparu. 581km2. EN. Découverte en 1993 en sympatrie avec Bolitoglossa engelhardti sur le versant méridional du Volcan Santa Maria. B. occidentalis et salvinii se trouvaient plus bas.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 22 Apr 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.