AmphibiaWeb - Oedipina maritima
AMPHIBIAWEB

 

(Translations may not be accurate.)

Oedipina maritima García-París & Wake, 2000
Maritime Worm Salamander
Subgenus: Oedopinola
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae
genus: Oedipina
Conservation Status (definitions)
IUCN Red List Status Account Critically Endangered (CR)
CITES No CITES Listing
National Status None
Regional Status None

   

 
Berkeley mapper logo

View distribution map in BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Oedipina (Oedopinola) maritima Garcia-Paris & Wake, 2000
Oedipine d'Escudo de Veraguas

Espèce petite et fine, proche génétiquement des populations panaméennes d’O. parvipes et d'O. complex. 4,6 cm SVL (M). Queue plus longue que le reste du corps. Tête petite, étroite, museau pointu. Protubérances nasolabiales présentes chez le mâle, donnant aux femelles l’illusion d’un museau plus pointu. De 0 à 8 dents sur les maxillaires. 17 sillons costaux. Membres courts, doigts et orteils palmés et syndactyles, seule leur extrémité étant libre. Coloration dorsale brune avec des marbrures noires et des taches gris argenté. Parties latérales noires, moins prononcées sur la queue, bordées ventralement d’une intense moucheture argentée. Ventre gris pâle, marques argentées sur la gorge. Une bande postorbitale marron, museau marron. Les jeunes et subadultes sont clairs dorsalement, cette teinte étant très démarquée des parties latérales noires.

* Isla Escudo de Veraguas, province de Bocas del Toro, sur la côte caraïbe du Panama, seule Salamandre endémique de l’île. Peut-être sur les parties adjacentes du Panama. Dans les feuilles de palmiers à terre et les feuilles mortes dans une plantation de cocotiers. Deux pontes de 6 œufs découverts dans des débris de feuilles de cocotiers à la base d’un Terminalia sur une plage au sud-est de l’île, à moins de 5 m de l’océan. À l’éclosion, un embryon mesurait 1,2 cm (0,87 cm SVL), et avait encore des branchies. Connu de huit spécimens. 2 km2. CR. Menacé par le déboisement sur l’île.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Oedipina (Oedopinola) maritima Garcia-Paris et Wake, 2000

Espèce petite et fine, proche des populations panaméennes d’O. parvipes. 4,6 cm SVL. Queue plus longue que le reste du corps. Tête petite, étroite, museau pointu. Protubérances nasolabiales présentes chez le mâle, donnant aux femelles l’illusion d’un museau plus pointu. De 0 à 8 dents sur les maxillaires. 17 sillons costaux. Membres courts, doigts et orteils palmés et syndactyles, seule leur extrémité étant libre. Coloration dorsale brune avec des marbrures noires et des taches gris argenté. Parties latérales noires, moins prononcées sur la queue, bordées ventralement d’une intense moucheture argentée. Ventre gris pâle, marques argentées sur la gorge. Une bande post orbitale marron, museau marron. Les jeunes et sub-adultes sont clairs dorsalement, cette teinte étant très démarquée des parties latérales noires. Isla Escudo de Veraguas (sur la côte caraïbe du Panama), seule salaman­ dre endémique de l’île, et peut-être sur les parties adjacentes du Panama. Dans les feuilles de palmiers à terre et les feuilles mortes dans une plantation de cocotiers. Deux pontes de 6 œufs découverts dans des débris de feuilles de cocotiers à la base d’un Terminalia sur une plage au sud-est de l’île, à moins de 5 m de l’océan. à l’éclosion, un embryon mesurait 1,2cm (0,87 cm SVL), et avait encore des branchies. Connu de huit spécimens. 2 km2. CR. Menacé par le déboisement sur l’île.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2024. <https://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 26 May 2024.

AmphibiaWeb's policy on data use.