AMPHIBIAWEB
Liua tsinpaensis
Tsinpa Salamander
Subgenus: Tsinpa
family: Hynobiidae
subfamily: Hynobiinae
Taxonomic Notes: Placed in Pseudohynobius by Fei, Ye, Jiang 2012 Colored Atlas of Chinese Amphibians and their Distributions, who ignored Zhang et al. 2006 PNAS and Zheng et al. 2011 Mol Biol Evol 28:2521-2535. Dubois & Raffaelli 2012 Alytes also ignored these studies and erected a monotypic genus Tsinpa for this species.

AmphibiaChina 中国两栖类.

Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Vulnerable (VU)
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Tsinpa [sic] tsinpaensis (Liu & Hu, 1966)
Tsinpa

Trois populations bien différenciées, méritant sans doute le rang spécifique. Ce taxon était anciennement considéré comme synonyme de Pseudohynobius flavomaculatus (Zhao & Hu, 1983, Zhao & Wu 1995, Thorn & Raffaëlli, 2000). Rangé dans les genres Pseudohynobius et Ranodon, puis inclus dans Liua par Zeng et al., 2006, avant de former un genre à part (Dubois & Raffaëlli, 2012). Fin 2012, Fei et al. l'ont réintégré dans Pseudohynobius, option non suivie ici. 14,2 cm (M). Pas de recouvrement corné sur les doigts et orteils, cinq orteils, lobes labiaux absents, dents vomériennes courtes en forme de V dont les branches sont recourbées. Membres assez forts et relativement courts, queue plus longue que le reste du corps, qui est légèrement aplati. La queue est moins comprimée que celle de Liua shihi. Parties dorsales brunes couvertes de marbrures licheniformes jaunâtres et noires sur le dos, la queue et les membres. Parties ventrales blanchâtres.

* Mode de vie plus terrestre que Liua. Se rend à l’eau pendant la période de reproduction, dans de petits ruisseaux de montagne courant sous un important couvert forestier dans le sud du Shaanxi (comtés de Zhouzhi et Ningshan) et le nord-est du Sichuan (comté de Wanyuan) entre 1 600 et 1 860 m. Trois populations géographiquement isolées (Zeng et al., 2006), Houzhenzi, au nord (pente nord du Mt Tsinling), Zhongba, à l’ouest (versant sud de Micangshan), et Huaeshan, au sud-est (versant sud des Mts Daba), ayant entre elles une distance génétique atteignant 0,932 (Nei D), suggérant que ces trois populations ont un statut spécifique. Sac de frai contenant de 6 à 11 œufs disposés l’un derrière l’autre. VU. Menacé par les prélèvements pour la médecine traditionnelle et la consommation, et par la destruction de l’habitat. Réserves naturelles nationales de Taibaishan et Zhouzhi à l’intérieur de l’aire.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Liua tsinpaensis (Liu et Hu, 1966)

Trois populations bien différenciées, méritant peut-être le rang spécifique. Caryotypes différents de ceux de Pseudohynobius flavomaculatus, dont elle était considérée comme un synonyme par plusieurs auteurs: Zhao et Hu (1983), Zhao et Wu (1995), Thorn et Raffaëlli (2000). Rangé ultérieurement dans le genre Pseudohynobius, puis inclus dans Liua par Zeng et al (2006). 14,2cm (M). Pas de recouvrement corné sur les doigts et orteils, 5 orteils, pas de lobes labiaux, dents vomériennes courtes en forme de V dont les branches sont courbes. Membres assez forts et relativement courts, queue plus longue que le reste du corps, qui est légèrement aplati. La queue est moins comprimée que celle de L. shihi. Parties dorsales brunes couvertes de marbrures licheniformes jaunâtres et noires sur le dos, la queue et les membres. Parties ventrales blanchâtres. Mode de vie plus terrestre que L. shihi. Se rend à l’eau pendant la période de reproduction, dans de petits ruisseaux de montagne courant sous un important couvert forestier dans le sud du Shaanxi (comtés de Zhouzhi et Ningshaan) et le nord-est du Sichuan (comté de Wanyuan) entre 1 600 et 1 860 m. Trois populations géographiquement isolées (Zeng et al, 2006), Houzhenzi, au nord (pente nord du Mt Tsinling), Zhongba, à l’ouest (versant sud de Micangshan), et Huaeshan, au sud-est (versant sud des Mts Daba), ayant entre elles une distance génétique atteignant 0,932 (Nei D), suggérant que ces trois populations ont un statut spécifique. Sac de frai contenant de 6 à 11 œufs disposés l’un derrière l’autre. 13 215 km2. VU. Menacé par les prélèvements pour la médecine traditionnelle et la consommation, et par la destruction de l’habitat. Réserves naturelles nationales de Taibaishan et Zhouzhi à l’intérieur de l’aire.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 22 Aug 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.