AMPHIBIAWEB
Liua shihi
Wushan Salamander
Subgenus: Liua
family: Hynobiidae
subfamily: Hynobiinae
Taxonomic Notes: Retained in Ranodon by Fei, Ye, Jiang 2012 Colored Atlas of Chinese Amphibians and their Distributions, ignoring Zhang et al. 2006 PNAS and Zheng et al. 2011 Mol Biol Evol 28:2521-2535.

© 2008 César L. Barrio Amoros (1 of 2)

AmphibiaChina 中国两栖类.

Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Near Threatened (NT)
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Liua shihi (Liu, 1950)
Liua de Wushan

L’histoire taxonomique de cette espèce est très complexe. Décrite initialement comme Hynobius shihi, elle a été placée en synonymie avec Ranodon wushanensis Liu, Hu & Yang, 1960, du comté de Wushan (Sichuan), Risch & Thorn (1982) ayant eu accès à un texte original en chinois montrant que les deux taxons correspondaient à la même espèce. Ces deux auteurs la nommaient alors Ranodon shihi, nov. comb. Placée ensuite par Zhao dans le genre Liua sur la base notamment de la forme des dents vomériennes, elle était réintégrée dans Ranodon par Kuzmin et al., 2001, suivant Huang et al., 1992, où elle avait été déjà placée par Risch & Thorn. Li et al., 2004, ont clarifié la situation, en montrant que Pseudohynobius flavomaculatus, Liua shihi et Ranodon tsinpaensis étaient plus proches de Batrachuperus que de Ranodon sibiricus, l’espèce-type du genre Ranodon (in Zeng et al.). 20 cm (M), 16,2 cm (F). Tête légèrement déprimée, aussi longue que large, museau court et arrondi, lobes labiaux bien développés. Séries de dents voméro-palatines formant deux petites branches séparées s’écartant l’une de l’autre vers l’arrière. 11 sillons costaux. Tronc cylindrique, queue de la taille du reste du corps environ, se comprimant graduellement vers l’extrémité. Carène caudale supérieure présente, inférieure limitée à l’extrémité. Membres bien développés, cinq orteils à extrémité arrondie. Recouvrement corné sur les paumes et plantes. Mâle plus grand que la femelle. Queue et membres plus courts et plus grêles chez la femelle. Parties dorsales olivâtres tachetées de brun clair. Parties ventrales blanchâtres. Mains et pieds brun foncé, extrémités des doigts et orteils presque noires. La larve atteint plus de 10 cm à la métamorphose.

* Sac de frai en court boudin, 6 à 8 œufs par sac, déposé à la face inférieure des pierres dans le courant de mai à juin. Mode de vie fortement aquatique, dans les ruisseaux à eau assez courante et peu profonde entre 900 et 2 350 m, dans le nord de la municipalité de Chongqing, le sud du Shaanxi et l’ouest du Hubei atteignant le nord-ouest du Hunan, au nord du bassin du fleuve Yangtze, dans la région des Mts Daba, le long des versants nord et sud, Chine centrale. NT. Menacé par la dégradation de l’habitat et les prélèvements pour la médecine traditionnelle. Plusieurs zones protégées.

Grand aquarium en eau courante avec de nombreuses pierres formant des abris. Entre 8 et 18°C, cette espèce supporte mal des températures inférieures à 5°C, contrairement au genre précédent. Nourriture abondante (vers de terre, gammares), les animaux sont voraces et territoriaux, mais semblent peu agressifs dans un volume d'eau important et en présence de cachettes suffisantes. Importation en grand nombre vers l'Occident au début des années 2010. Les animaux arrivent souvent stressés et amaigris. AT+.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Liua shihi (Liu, 1950)

L’histoire taxonomique de cette espèce est très complexe. Décrit initialement comme Hynobius shihi, il a été placé en synonymie avec Ranodon wushanensis Liu, Hu et Wang, 1960, du comté de Wushan (Sichuan), Risch et Thorn (1982) ayant eu accès à un texte original en chinois démontrant que les deux taxons correspondaient à la même espèce. Ces deux auteurs nommaient alors l’espèce Ranodon shihi, nov. comb. Placé ensuite par Zhao dans le genre Liua sur la base notamment de la forme des dents vomériennes, il était réintégré dans Ranodon par Kuzmin et al (2001) suivant Huang et al (1992), et où il avait été déjà placé par Risch et Thorn. Li et al (2004) ont récemment clarifié la situation, en montrant que P. flavomaculatus, L.shihi et R.tsinpaensis étaient plus proches de Batrachuperus que de R.sibiricus, l’espèce-type du genre Ranodon (in Zeng et al). 20 cm (M), 16,2 cm (F). Tête légèrement déprimée, aussi longue que large, museau court et arrondi, lobes labiaux bien développés. Dents voméro- palatines formant deux petites branches séparées s’écartant l’une de l’autre vers l’arrière. 11 sillons costaux. Tronc cylindrique, queue de la taille du reste du corps environ, se comprimant graduellement vers l’extrémité. Carène caudale supérieure présente, inférieure limitée à l’extrémité. Membres bien développés, 5 orteils à extrémité arrondie. Recouvrement corné sur les paumes et plantes. Le mâle plus grand que la femelle a un tronc qui semble plus allongé. Parties dorsales olivâtres tachetées de brun clair. Parties ventrales blanchâtres. Mains et pieds brun foncé, extrémités des doigts et orteils presque noires. La larve atteint plus de 10 cm à la métamorphose. Sac de frai en court boudin, 6à 8 œufs par sac, déposé à la face inférieure des pierres dans le courant de mai à juin. Mode de vie fortement aquatique, dans les ruisseaux à eau assez courante et peu profonde entre 900 et 2350 m, dans le Sichuan oriental, le sud du Shaanxi et l’ouest du Hubei et du Hunan, au nord du bassin du fleuve Yangtze, dans la région des Mts Daba, le long des versants nord et sud, Chine centrale (photo p. 26). 55 771 km2. NT. Menacé par la dégradation de l’habitat et les prélèvements pour la médecine traditionnelle. Plusieurs zones protégées.

Grand aquarium en eau courante avec de nombreuses pierres formant des abris. Entre 5 et 18 °C. Nourriture abondante, les animaux sont voraces et semblent agressifs.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 24 Aug 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.