AMPHIBIAWEB
Karsenia koreana
Korean Crevice Salamander, Ikkee dorongyong
family: Plethodontidae
subfamily: Plethodontinae
 
Species Description: Min MS, Yang SY, Bonett RM, Vieites DR, Brandon RA, Wake DB 2005 Discovery of the first Asian plethodontid salamander. Nature 435:87-90

© 2005 David Vieites (1 of 9)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

   

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Karsenia koreana Ming, Yang, Bonett, Vieites, Brandon & Wake, 2005
Karsénie de Corée

Petite taille. 4,8 cm SVL (9 cm). Ressemble aux Plethodon de l’ouest, mais en plus petit (Plethodon larselli = 5,7 cm SVL). Tête relativement large, bien délimitée du corps, pli gulaire présent, museau plus arrondi chez la femelle que le mâle, avec une région nasolabiale protubérante. 14-15 sillons costaux (même nombre environ que les Plethodon de l’ouest). Membres relativement courts, doigts et orteils petits et légèrement palmés. Queue arrondie à la base, comprimée latéralement, environ égale au reste du corps. Œil petit. Langue protractile attachée à l’avant par un génioglossus. 45-50 dents maxillaires. Gris noir sur les parties latérales, avec une moucheture blanche devenant plus intense à l’approche des parties ventrales. Large bande dorsale du museau allant presque jusqu’à l’extrémité de la queue, rougeâtre, jaunâtre, brun rouge à brun foncé envahie par des marques noirâtres en forme de chevron, notamment sur le dos. La teinte de la bande est plus vive sur les parties pelviennes et la queue. Parties ventrales gris pâle avec de nombreuses taches blanchâtres sauf dans la région centrale.

* Sous les pierres sur des talus humides et moussus en zone karstique dans des forêts de feuillus et mixtes pins/chênes âgées de 15 à 50 ans, à environ 200 m. Connu d’une vingtaine de localités d’une zone montagneuse de la partie sud et centrale de la péninsule coréenne, en Corée du Sud (Chungcheongnam-do, Cheollabuk-do, Chungcheongbuk-do). Semble abondant. Exemplaires découverts dans un parc urbain. LC. Un spécimen de cette espèce a été découvert par hasard dans la collection de l'Institut sur la biologie des Amphibiens de l'Université d'Hiroshima. Il avait été collecté en 1971 sur le Mt Gyeryong par une équipe mixte de chercheurs nippo-coréens, 34 ans avant sa description (Nishikawa, 2009).


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Genre KARSENIA Min, Yang, Bonett, Vieites, Brandon et Wake, 2005

Une seule espèce. Ressemble à Plethodon, dont il serait toutefois fort distinct, notamment par un caractère du pied également présent chez Aneides et Chiropterotriton (ce dernier genre appartenant aux Bolitoglossinae), soit l’articulation de l’os du tarse numéro 5 avec le central, ce qui augmente la force transmise pour grimper. Diffère toutefois de ces deux derniers genres par la présence de prémaxillaires pairs. Il pourrait s’agir d’un Plethodon primitif (Wake, com. pers.). La découverte de cette espèce jette un regard nouveau sur la famille qui a désormais clairement une distribution paléarctique, avec Hydromantes (Speleomantes) d’Europe du sud séparé du nouveau genre de plusieurs milliers dekm. Corée du Sud.

 

Karsenia koreana Ming, Yang, Bonett, Vieites, Brandon et Wake, 2005

Petite taille. 4,8 cm SVL. Ressemble superficiellement aux Plethodon de l’ouest, mais plus petit (Plethodon larselli = 5,7 cm SVL. Tête relativement large, bien délimitée du corps, pli gulaire présent, museau plus arrondi chez la femelle que le mâle, avec une région nasolabiale protubérante.
14-15sillons costaux (même nombre environ que les Plethodon de l’ouest). Membres relativement courts, doigts et orteils petits et légèrement palmés. Queue arrondie à la base, comprimée latéralement, environ égale au reste du corps. œil petit. Langue protrac­ tile attachée à l’avant par un génioglossus. Gris noir sur les parties latérales, avec une mouche­ ture blanche devenant plus intense à l’approche des parties ventrales. Large bande dorsale du museau allant presque jusqu’à l’extrémité de la queue, rougeâtre, jaunâtre, brun rouge à brun foncé envahie par des marques noirâtres en forme de chevron, notamment sur le dos. La teinte de la bande est plus vive sur les parties pelviennes
et la queue. Parties ventrales gris pâle avec de nombreuses taches blanchâtres sauf dans la région centrale. Sous des pierres sur des talus humides et moussus en zone karstique dans des forêts de feuillus et mixtes pins/chênes âgées de 15 à 50 ans à environ 200m. Connu d’une vingtaine de localités d’une zone montagneuse de la partie sud et centrale de la péninsule coréenne, en Corée du Sud (Chungcheongnam- do, Cheollabuk-do, Chungcheongbuk-do). Semble abondant. Exemplaires découverts dans un parc urbain. 3 697 km2. LC.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2018. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 18 Sep 2018.

AmphibiaWeb's policy on data use.