AmphibiaWeb - Hynobius okiensis
AMPHIBIAWEB

 

(Translations may not be accurate.)

Hynobius okiensis Sato, 1940
Oki Salamander
Subgenus: Hynobius
family: Hynobiidae
subfamily: Hynobiinae
genus: Hynobius

© 2004 Henk Wallays (1 of 19)
Conservation Status (definitions)
IUCN Red List Status Account Critically Endangered (CR)
CITES No CITES Listing
National Status None
Regional Status None
Access Conservation Needs Assessment Report .

   

 

View distribution map in BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Hynobius (Hynobius) okiensis Sato, 1940
Hynobie d'Oki

Cette belle espèce d'eau courante, longtemps considérée comme proche du complexe naevius, s'avère en réalité membre du groupe de formes d'eau stagnante nebulosus-dunni-leechii. Ceci est attesté au niveau moléculaire, par le nombre de chromosomes (2n=56) et non 2n=58 comme les formes lotiques du complexe naevius, l'absence de recouvrement corné à l'extrêmité des doigts et orteils des larves, la queue comprimée et les membres grêles. Le rapprochement de cette espèce avec des formes vivant en eau stagnante montre l'inanité d'un classement du genre en espèces lotiques et lentiques comme cela a été longtemps le cas. 12-13 cm. 13-14 sillons costaux. Dents vomériennes en forme de U. Moitié postérieure de la queue comprimée, membres modérés, parties supérieures brun rougeâtre avec des taches et de fines marbrures licheniformes ou vermiculées jaunes bien distinctes, parties inférieures grises. Tache blanche sur la gorge chez le mâle en rut comme chez H. nebulosus (Wallays).

* Petits ruisseaux et leurs abords sur l’île de Dogo, dans les îles d’Oki (Mer du Japon), du niveau de la mer aux sommets, en forêts de feuillus et de conifères. Reproduction de fin février à début avril. Les larves se métamorphosent à la fin de l'été ou hibernent jusqu'au printemps suivant (in Sparreboom, 2012). Habitat dégradé. CR.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Hynobius okiensis Sato, 1940

13 cm. Proche d’H. naevius, mais dents voméro-palatines en forme d’U. Moitié postérieure de la queue comprimée, membres modérés, plus longs que chez H. naevius, parties supérieures brunes avec des taches et de fines marbrures licheniformes ou vermiculées jaunes bien distinctes, parties inférieures grises. Tache blanche sur la gorge chez le mâle en rut comme chez H.nebulosus (Wallays). Petits ruisseaux et leurs abords sur l’île d’Oki (Mer du Japon), du niveau de la mer aux sommets, en forêts de feuillus et de conifères. Habitat dégradé. 249 km2. CR.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2024. <https://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 13 Apr 2024.

AmphibiaWeb's policy on data use.