AMPHIBIAWEB
Hydromantes shastae
Shasta Salamander
Subgenus: Hydromantes
family: Plethodontidae
subfamily: Plethodontinae
Taxonomic Notes: This species was divided into three species by Bingham et al. 2018 Bulletin of the Museum of Comparative Zoology 161:403-427 (https://mczbase.mcz.harvard.edu/specimen_images/publications/Bulletin_161_10.pdf). See accounts of Hydromantes samweli and Hydromantes wintu.

© 2012 Rob Schell (1 of 60)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Vulnerable (VU)
NatureServe Status Use NatureServe Explorer to see status.
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status Category 2 Candidate for listing as an endangered species by the United States Fish and Wildlife Service.
Regional Status Listed as threatened by the California Department of Fish and Game.

   

 

View distribution map in BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Hydromantes shastae Gorman & Camp, 1953
Hydromante de Shasta

11 cm. Deux espèces sous ce taxon. Queue courte, doigts et orteils palmés, mais moins qu’H. platycephalus, langue longue de 5 à 6 cm. Parties supérieures brun rougeâtre plus ou moins recouvert de pigment licheniforme vert gris, beige, brique ou rougeâtre, et d’un pigment jaune sur la queue. Parties ventrales grisâtres avec des taches blanches, taches argentées sur la face inférieure des membres. Moins inféodé à l’habitat cavernicole que H. platycephalus, dont il se distingue aussi par un corps moins aplati et des membres plus allongés.

* Plusieurs populations isolées dans les crevasses et grottes d’une zone karstique humide et fraîche sur une aire étroite entre 300 et 910 m, au sud du Mont Shasta, dans les environs du lac Shasta, comté de Shasta (centre nord de la Californie). VU. Sous les pierres et débris végétaux à même le sol pendant la saison humide aux alentours immédiats des grottes, où elle entre l’été pour pondre. Pontes de 9 œufs découvertes dans des tunnels sur les parois d’une grotte le 23 septembre, gardées par les femelles. La population située près de Potter et Marble Creek est éloignée génétiquement des autres populations (celles de Backbone Ridge, Mammouth Butte, Hirz Mt., McCloud River, Brock Mt., grotte de Samwell, Ingot), et constituerait une espèce différente, selon Highton (in Bruce 2000), avec une distance génétique de 0,26 à 0,28 entre les deux formes (de 3,6- 3,8 MA d’isolement). Les autres spécimens étudiés d’H. shastae seraient plus proches génétiquement d’H. platycephalus que de la population de Potter-Marble Creek.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Hydromantes (Hydromantes) shastae Gorman et Camp, 1953

11 cm. Queue courte, doigts et orteils palmés, mais moins qu’H. platycephalus, langue renflée à son extrémité, longue de 5 à 6 cm. Parties supérieures brun rougeâtre recouvert de pigment licheniforme vert gris, beige, brique ou rougeâtre, et d’un pigment jaune sur la queue. Parties ventrales grisâtres avec des taches blanches, taches argentées sur la face inférieure des membres. Moins inféodé à l’habitat cavernicole que H. platycephalus, dont elle se distingue aussi par un corps moins aplati et des membres plus allongés. Plusieurs populations isolées dans les crevasses et grottes d’une zone karstique humide et fraîche sur une aire étroite entre 300 et 910 m, au sud du Mont Shasta, dans les environs du lac Shasta, comté de Shasta (centre nord de la Californie). 428 km2. VU. Sous les pierres et débris végétaux à même le sol pendant la saison humide aux alentours immédiats des grottes, où elle entre l’été pour pondre. Pontes de 9 œufs découvertes dans des tunnels sur les parois d’une grotte le 23 septembre, gardées par les femelles. La population située près de Potter et Marble Creek est éloignée génétiquement des autres populations (celles de Backbone Ridge, Mammouth Butte, Hirz Mt., McCloud River, Brock Mt., grotte de Samwell, Ingot), et constituerait une espèce différente, selon Highton (in Bruce 2000) qui s’appuie sur les travaux de Wake et al (1978), avec une distance génétique de 0,26 à 0,28 (de 3,6-3,8 MA d’isolement). Les autres spécimens étudiés d’H.shastae seraient plus proches génétiquement d’H. platycephalus que de la population de Potter-Marble Creek.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2020. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 11 Aug 2020.

AmphibiaWeb's policy on data use.