AMPHIBIAWEB
Hydromantes platycephalus
Mount Lyell Salamander
Subgenus: Hydromantes
family: Plethodontidae
subfamily: Plethodontinae

© 2000 Vance Vredenburg (1 of 0)

 view video (5483.1K AVI file)

[video details here]

Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
NatureServe Status Use NatureServe Explorer to see status.
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status No listing
Regional Status No listing

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Hydromantes platycephalus (Camp, 1916)
Hydromante du Mont Lyell

11,5 cm. Doigts et orteils palmés et tronqués à leur extrémité, membres courts, corps et tête très aplatis. Parties supérieures brunâtres recouvertes de pigment licheniforme jaune vert à jaune grisâtre. Tête du mâle élargie, cloaque plus grand, dents prémaxillaires plus développées. Variation géographique de la coloration.

* Sommets granitiques, talus et ravins rocheux entre 1 200 et 3 660 m, depuis les zones de pins douglas jusqu’au sommets couverts de végétation rase, souvent sous les pierres en zone humide, de la région de Sonora Pass au nord à celle de Franklin Pass au sud, le long de la chaîne de la Sierra Nevada (Californie). Deux populations isolées à Sierra Buttes (comté de Sierra) et Smith Lake (comté d’El Dorado). LC. Des femelles trouvées au début de l’été contenaient de 6 à 14 ovocytes. Actif de mai à août. En s’enroulant, l’animal en boule peut dévaler les pentes pour échapper à un prédateur.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Hydromantes (Hydromantes) platycephalus (Camp, 1916)

11,5 cm. Doigts et orteils palmés et tronqués à leur extrémité, membres courts, corps et tête très aplatis. Parties supérieures brunâtres recouvertes de pigment licheniforme jaune vert à jaune grisâtre. Tête du mâle élargie, cloaque plus grand, dents prémaxillaires plus développées. Variation géographique de la coloration. Sommets granitiques, talus et ravins rocheux entre 1 200 et 3 660 m, depuis les zones de pins douglas jusqu’au sommets couverts de végétation rase, souvent sous les pierres en zone humide, de la région de Sonora Pass au nord à celle de Franklin Pass au sud, le long de la chaîne de la Sierra Nevada (Californie). Deux populations isolées à Sierra Buttes (comté de Sierra) et Smith Lake (comté d’El Dorado). 48813km2. LC. Des femelles trou­ vées au début de l’été contenaient de 6 à 14 ovocytes. Active de mai à août. En s’enroulant, l’animal en boule peut dévaler les pentes pour échapper à un prédateur.

Une espèce proche de H. brunus, qui n’a
pas été décrite formellement, a été baptisée Salamandre de la vallée d’Owens. 11,3 cm. Parties dorsales grises avec des taches plus sombres, rappelant la teinte du granit. Pentes rocheuses escarpées en présence de petits ruisseaux et infiltrations près desquels vivent les animaux, en zone très humide, dans la vallée d’Owens, sur le versant désertique oriental de la Sierra Nevada (comtés de Mono et Inyo, Californie).




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 22 Apr 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.