AMPHIBIAWEB
Hydromantes genei
Sardinian Cave Salamander, Sardischer Schleuderzungensalamander, Euroopa koopaojalik, Salamandra cavernicola de Cerdeña, Spélèrpes de Gené, Geotritone di Gené, Geotritone iglesiente, Barna barlangi-sz
Subgenus: Atylodes
family: Plethodontidae
subfamily: Plethodontinae

© 2003 Franco Andreone (1 of 13)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Vulnerable (VU)
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Speleomantes (Atylodes) genei (Temminck & Schlegel, 1838)
Spéléomante de Gené

Deux espèces sous ce taxon, indiscernables morphologiquement. 12,4 cm (F). Canthus rostralis absent, parfois faiblement développé. Langue plus courte que chez les autres espèces sardes. Doigts et orteils tronqués, pied plus petit que chez les autres formes sardes, taille plus réduite. Parties inférieures claires, avec habituellement des mouchetures sombres plus intenses que chez les autres espèces sardes. Parties dorsales sombres, brun foncé à noirâtres, parfois sans dessin, souvent avec un dessin licheniforme brun, vert olive, vers gris, rarement jaunâtre. 10 oeufs observés gardés par une femelle. Les jeunes fraîchement éclos mesurent 2 à 2,5 cm.

* Zones karstiques, le long de ruisseaux, dans les grottes et fissures de ravins rocheux en forêt humides du sud-ouest de la Sardaigne, de 8 à 650 m, peut-être plus haut, dans la région de Sulcis/Iglesiente. Speleomantes genei A est distribué dans le nord de l'aire, Speleomantes genei B dans la région de Carbonia-Barbusi-Mont Tasua. Des spécimens rattachés à l'espèce B ont été découverts à 17 km de l'aire (Meijden et al., 2009). NT. Mêmes menaces que pour les autres formes sardes.

Considérée comme difficile à maintenir en captivité, où cette espèce a été gardée plus de six ans. Nécessite un terrarium sombre et frais (Lanza et al., in Sparreboom, 2012). AT-.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Hydromantes (Atylodes) genei (Temminck et Schlegel, 1838)

12,4 cm (F). Parties inférieures claires, avec habituellement des mouchetures sombres plus intenses que chez les autres espèces sardes. Parties dorsales sombres, parfois sans dessin, souvent avec un dessin licheniforme brun, vert olive, vers gris, rarement jaunâtre. Canthus rostralis absent, parfois faiblement développé. Langue plus courte que chez les autres espèces sardes. Doigts et orteils tronqués, pied plus petit et taille plus réduite que chez les autres formes sardes. Zones karstiques, le long de ruisseaux, dans les grottes et fissures de ravins rocheux en forêt humides du sud-ouest de la Sardaigne, de 8 à 650 m, dans la région de Sulcis/Iglesiente. 2 588 km2. NT. Mêmes menaces que pour les autres formes sardes.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 24 Jun 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.