AMPHIBIAWEB
Hydromantes ambrosii
Ambrosi Salamander, Französischer Hölensalamander, Ambrosis Hölensalamander, Spélerpes brun, Geotritone de Ambrosi, Geotritone settentrionale
Subgenus: Speleomantes
family: Plethodontidae
subfamily: Plethodontinae

© 2014 Bert Willaert (1 of 7)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Near Threatened (NT)
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Speleomantes (Speleomantes) [sic] ambrosii ambrosii Lanza, 1954
Spéléomante d'Ambrosi

13 cm (F). Plus grand que S. strinatii. Mêmes caractéristiques générales, s'en distingue génétiquement, mais peu morphologiquement. La coloration est souvent formée de deux bandes dorsolatérales plus ou moins régulières, à la teinte très variable (souvent jaune, verdâtre ou orangée).

* Province de La Spezia (Ligurie), à l’ouest du Fiume Magra (rivière Magra), en Ligurie orientale (Cimmaruta et al., 2002). NT. Au moins 12 stations recensées, de 26 à 1 730 m. Selon une étude sur l’écologie de S. a. ambrosii et strinatii dans l’aire de jonction de ces deux espèces parapatriques (in Duguet & Melki, 2003) en Ligurie orientale, il n’y a pas d’échange génétique, contrairement à ce qui se passe avec italicus (voir ssp. suivante). En cas de syntopie artificiellement créée, telle que réalisée dans une grotte, S. strinatii semble plus performant, ayant tendance à repousser S. ambrosii dans les milieux les moins favorables, plus sombres et moins fournis en proies.

Speleomantes (Speleomantes) [sic] ambrosii bianchii Cimmaruta, Lanza, Forti, Bullini & Nascetti, 2005
Spéléomante de Bianchi

Découvert par Tancredi Bianchi avec Benedetto Lanza dans une grotte au nord-ouest de Carrara. Génétiquement bien différencié du précédent, mais peu morphologiquement, et distribuée à l’est de celui-ci, à l’est du Fiume Magra. Cette forme serait plus proche de S. italicus qu'elle ne l'est d'ambrosii sricto sensu. Elle ne présente pas en général les deux bandes dorsolatérales souvent présentes chez la sous-espèce nominative. Forme des populations hybrides avec S. italicus dans la partie la plus orientale de son aire, dans la région de Bedizzano et Forno.

* Zone étroite à l'est du Fiume Magra, dans les provinces de Massa-Carrara, Toscane, et de La Spezia, Ligurie.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007: Hydromantes (Speleomantes) ambrosii ambrosii Lanza, 1954

Mêmes caractéristiques que Hydromantes (Speleomantes) strinatii, dont elle se distingue génétiquement, mais pas morphologiquement. La coloration est souvent formée de deux bandes dorsolatérales plus ou moins régulières, à la teinte très variable (souvent jaune, verdâtre ou orangée). Province de La Spezia, à l’ouest du Fiume Magra (ruisseau Magra), en Ligurie orientale (Cimmaruta et al, 2002). 4740km2 (ssp comprise). NT. Au moins 12 stations recensées entre 0 et 2 300 m. Selon de récentes études sur l’écologie d’H. ambrosii et strinatii dans l’aire de jonction de ces deux espèces parapatriques (in Duguet et al, 2003) en Ligurie orientale, il n’y a pas d’échange génétique, contrairement à ce qui se passe avec italicus (voir ssp suivante). En cas de syntopie artificiellement créée, telle que réalisée dans une grotte, H. strinatii semble plus performant, ayant tendance à repousser H. ambrosii dans les milieux les moins favorables, plus sombres et moins fournis en proies.

Hydromantes (Speleomantes) ambrosii ssp. Cimmaruta, Lanza, Forti, Bullini et Nascetti, 2002

Cette sous-espèce a été nommée provisoirement Spéléomante de Bianchien l’honneur de Tancredi Bianchi, qui l’a découverte avec Benedetto Lanza dans une grotte au nord-ouest de Carrara. Elle est génétiquement bien différenciée de la précédente, mais peu morphologiquement, et est distribuée à l’est de celle-ci, à l’est du Fiume Magra, dans la province de Massa-Carrara, Ligurie. Cette forme n’a pas en général les deux bandes dorsolatérales souvent présentes chez l’autre sous-espèce. Forme des populations hybrides avec H. italicus dans la partie la plus orientale de son aire, dans la région de Bedizzano et Forno.



Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 22 Aug 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.