AMPHIBIAWEB
Gyrinophilus palleucus
Tennessee Cave Salamander, Big Mouth Cave Salamander, Pale Salamander
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae

© 2010 Matthew Niemiller (1 of 2)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Vulnerable (VU)
NatureServe Status Use NatureServe Explorer to see status.
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status Threatened in Tennessee; species of special concern in Georgia; protected in Alabama

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Gyrinophilus palleucus palleucus McCrady, 1954
Gyrinophile troglobie pâle

Peut-être une simple sous-espèce d'une des lignées actuellement incluses dans G. porphyriticus (Bonett et al., 2013a). 18,4 cm. 17-18 sillons costaux. Troglobie, néoténique, oeil réduit, tête élargie, museau tronqué. Branchies bien développées, de couleur rouge, queue aplatie latéralement. Un individu métamorphosé connu (grotte de Custard Hollow, comté de Franklin, Tennessee). Coloration générale de couleur chair à rosâtre, laissant apercevoir les capillaires, contrairement aux autres formes troglobies du genre. Taches sombres absentes. La métamorphose est rare dans la nature, mais elle a été constatée en laboratoire après traitement à la thyroxine. Diffère des grandes larves de G. porphyriticus par l'oeil plus petit, un nombre de dents vomériennes et maxillaires plus important, la tête plus large en forme de spatule et la coloration.

* Grottes et puits artésiens le long de la frontière méridionale et du versant est du Plateau de Cumberland, dans le nord de l’Alabama (comté de Jackson) et le sud du Tennessee (bassin de Crow Creek, comté de Franklin). Egalement dans l’extrême nord- ouest de la Géorgie. Populations intermédiaires entre cette forme et G. p. necturoides dans le comté de Jackson en Alabama. Plusieurs populations de Géorgie et de l’Alabama pourraient toutefois ne pas être rattachées à cette sous-espèce (Brandon, 1966, Niemiller et al., 2009). Sous les pierres dans les vasques claires et calmes à fond sableux ou rocheux de ruisseaux souterrains dans les grottes et puits naturels, où cette espèce se nourrit d’amphipodes, oligochètes, isopodes, écrevisses, cladocères, ainsi que de congénères. Les animaux sont sédentaires. Les populations sont très réduites (10 à 20 animaux par grotte, jusqu'à 88) et sont menacées par la pollution extérieure, le déboisement qui génère une augmentation du niveau des eaux par excès de ruissellement, l’urbanisation et les dépôts sauvages d’ordures dans les grottes. La ponte interviendrait à l'automne et au début de l'hiver, mais n'a jamais été observée. VU. La population de Custard Hollow (Tennessee) est en déclin, celle de Cove Cave (Tennessee) ayant la plus forte population d'animaux enregistrée, toutefois inférieure à 100 individus. Atteint 14 ans en captivité (Niemiller et al., com. orale à Tulsa en mai 2014).


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Gyrinophilus palleucus palleucus McCrady, 1954

18,4 cm. 17-18 sillons costaux. Espèce troglobie et néoténique, avec des yeux réduits, une tête élargie et un museau tronqué. Branchies bien développées, de couleur rouge, queue aplatie latéralement. Un individu métamorphosé connu (grotte de Custard Hollow, comté de Franklin, Tennessee). Coloration générale de couleur chair à rosâtre, laissant apercevoir les capillaires. Pas de taches sombres. La métamorphose est rare dans la nature, mais elle a été constatée en laboratoire après traitement à la thyroxine. Sous des pierres dans les vasques claires de ruisseaux souterrains dans les grottes et puits naturels, où cette espèce se nourrit d’amphipodes, oligochètes, isopodes, écrevisses, cladocères, parfois de congénères. Les populations sont très réduites (10 à 20 animaux par grotte) et sont menacées par la pollution extérieure, le déboisement qui génère une augmentation du niveau des eaux par excès de ruissellement, l’urbanisation et les dépôts sauvages d’ordures dans les grottes. Plusieurs grottes le long de la frontière méridionale du Plateau de Cumberland dans le nord de l’Alabama et le sud du Tennessee (bassin de Crow Creek, comté de Franklin), et l’extrême nord-ouest de la Géorgie. Populations intermédiaires entre cette forme et la suivante dans le comté de Jackson (nord-est de l’Alabama). Plusieurs populations différentes de Géorgie et de l’Alabama pourraient ne pas appartenir à cette sous-espèce (Brandon). 24669 km2. VU. La population de Custard Hollow (Tennessee) est en déclin.

Gyrinophilus palleucus necturoides Lazell et Brandon, 1962

18-19 sillons costaux. Coloration sombre avec des taches rondes noirâtres sur le dos, s’étendant de la mâchoire au premier tiers de la queue. Couleur de fond brunâtre à brun violacé. Coloration ventrale gris pâle. Les larves sont plus sombres que chez la forme précédente. Grottes du bassin de l’Elk River dans le comté de Grundy. Les populations du bassin central (comtés de Rutherford et de Wilson, Tennessee) pourraient appartenir à une autre sous-espèce, voire espèce (Petranka, voir carte).




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 22 May 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.