AMPHIBIAWEB
Eurycea guttolineata
Three-lined Salamander
Subgenus: Eurycea
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae

© 2011 Mike Steffen (1 of 61)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
NatureServe Status Use NatureServe Explorer to see status.
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

Country distribution from AmphibiaWeb's database: United States

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Eurycea (Eurycea) guttolineata (Holbrook, 1838)
Eurycée à trois bandes

Pas d'hybridation connue avec E. longicauda, dont elle constituait anciennement une sous-espèce, dans les zones où cohabitent les deux espèces au sud des Appalaches, mais la présence d'individus à coloration intermédiaire a été rapportée. 20 cm. 13-14 sillons costaux. La queue atteint 65% de la longueur totale chez l’adulte, elle est beaucoup plus courte chez la larve et le jeune comme chez E. longicauda. Une bande noire sur le milieu du dos bordée d’une zone jaune à brun jaune, cette zone étant bordée à son tour d’une grande bande noire dorso- latérale. Cette dernière bande est bordée sur les flancs d’une zone blanche. Barres verticales sur la queue parfois fusionnées pour former une bande en zigzag. Les trois bandes caractéristiques de l'adulte apparaissent chez la larve âgée de 1 à 2 mois. Elle atteint une grande taille avant la métamorphose, qui intervient avant un an en général. Parties inférieures mouchetées de blanc et de gris noir. Cirri proéminents, papilles sur le cloaque du mâle, dents maxillaires allongées chez le mâle en période de reproduction. Les cirri sont présents chez la femelle, mais moins accusés.

* Environnement humide le long de cours d’eau rocheux ou envasés de forêts en général sous 800 m, jusqu’à 1 000 m dans le sud des Appalaches, fossés de bords de routes, petits ruisseaux, à l’est de la distribution d'E. longicauda (moitié est de la Virginie, Carolines, Géorgie, nord-ouest de la Floride, Alabama, Mississippi, extrême est de la Louisiane et nord-ouest du Kentucky), jusqu’à la plaine côtière de l’Atlantique et du Golfe du Mexique. Dans la plaine côtière, souvent sous les écorces en bordure immédiate de l’eau dans les forêts inondées et les zones à cyprès. S’abrite sous les pierres, dans les terriers d’écrevisses, sous les écorces et débris végétaux. LC. Nombreuses populations détruites par la déforestation. Jeux nuptiaux à l'automne et au début du printemps, comme chez longicauda. Jusqu’à une centaine d’œufs pondus en séries de 8 à 14 œufs déposés isolément sur pierres et débris végétaux dans l’eau, en général non loin de la surface, dans le courant (obs. pers. en captivité). La ponte dans la nature a lieu souvent en décembre.

Aquaterrarium comme pour E. l. longicauda, à des températures comprises entre 5 et 18°C. Semble plus territorial. AT+.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Eurycea (Eurycea) guttolineata (Holbrook, 1838)

20 cm. 13-14 sillons costaux. La queue atteint 65% de la longueur totale chez l’adulte, elle est beaucoup plus courte chez la larve et le jeune. Une bande noire sur le milieu du dos bordée d’une zone jaune à brun jaune, cette teinte étant bordée à nouveau d’une grande bande noire dorso-latérale. Cette bande est à son tour bordée sur les flancs d’une zone blanche. Parties inférieures mouchetées de blanc et de gris noir. Cirri proéminents, papilles sur le cloaque, dents maxillaires allongées chez le mâle en période de reproduction. Les cirri sont présents chez la femelle, mais moins accusés. Environnement humide le long de cours d’eau rocheux ou envasés de forêts jusqu’à 1 000 m, fossés de bords de routes, petits ruisseaux, à l’est de la distribution d'E. longicauda (moitié est de la Virginie, Carolines, Géorgie, nord-ouest de la Floride, Alabama, Mississippi, extrême est de la Louisiane et nord-ouest du Kentucky), jusqu’à la plaine côtière de l’Atlantique et du Golfe du Mexique. Dans la plaine côtière, souvent sous les écorces en bordure immédiate de l’eau dans les forêts inondées et les zones à cyprès. S’abrite sous les pierres, dans les terriers d’écrevisses, sous les écorces et débris végétaux. 738 549 km2. LC. Nombreuses populations détruites par la déforestation. Jusqu’à une centaine d’œufs pondus en séries de 8 à 14 œufs déposés isolément sur pierres et débris végétaux dans l’eau, en général non loin de la surface, dans le courant (obs. pers. en captivité). Les larves atteignent une grande taille et présentent après quelques semaines les trois bandes caractéristiques de l’adulte.

Aquaterrarium comme E. longicauda, à des températures comprises entre 5 et 18 °C. Plus territorial qu’Eurycea longicauda.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 25 Aug 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.