AmphibiaWeb - Dicamptodon tenebrosus
AMPHIBIAWEB
Dicamptodon tenebrosus (Baird & Girard, 1852)
Pacific Giant Salamander, Coastal Giant Salamander
family: Dicamptodontidae
genus: Dicamptodon

© 2012 Todd Battey (1 of 95)
Conservation Status (definitions)
IUCN Red List Status Account Least Concern (LC)
NatureServe Use NatureServe Explorer to see status.
CITES No CITES Listing
National Status Canada: assessed as Threatened, COSEWIC Nov 2000, May 2014.
Regional Status None
Access Conservation Needs Assessment Report .

   

 

View distribution map in BerkeleyMapper.
View Bd and Bsal data (54 records).

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Dicamptodon tenebrosus (Baird & Girard, 1852)
Dicamptodon du Pacifique

34 cm (35,1 cm pour un individu pédogénétique), ce qui en fait la plus grande salamandre terrestre actuelle. Proche de D. ensatus, mais tête légèrement plus petite, membres un peu plus courts et nombre de dents inférieur sur la mâchoire supérieure. Parties dorsales brun foncé à presque noires avec des taches ou marbrures brun clair, plus vives que chez D. aterrimus. La teinte claire, très vive chez les juvéniles, a tendance à s’estomper avec l’âge. Parties ventrales blanches à gris claires, parfois presque noires. La larve fraîchement éclose mesure 3,6 cm, est du type d’eau courante avec d’importantes carènes caudales et des branchies courtes rouge vif. Les larves âgées sont dotées de la coloration des adultes, et ont l’extrémité de la queue noire. Adultes néoténiques fréquents. Cette espèce s’hybride avec D. ensatus sur une mince bande côtière de 4,7 km près d’Anchor Bay, comté de Mendocino, dans le nord de la Californie, mais le flux génétique entre les deux espèces est très faible, chaque population étant plus ou moins isolée car habitant des ruisseaux qui coulent directement vers le Pacifique. Espèce sans doute polyphylétique, plusieurs populations différentes de D. tenebrosus ayant été recensées, dont celles des Cascade Mountains et d’Oak Spring, près de Maupin, dans le comté de Wasco (Oregon), divergentes au niveau moléculaire.

* Ruisseaux permanents et semi permanents et leurs abords, ainsi que rivières et lacs de montagne, dans les forêts côtières du sud-ouest de la Colombie-Britannique au comté de Sonoma (nord de la Californie) à travers l’ouest du Washington et de l’Oregon, ainsi que rivières et lacs de montagne, en général au-dessus de 960 m. Jusqu’à 2 160 m (in Petranka, 1998). La période de reproduction a lieu au printemps et à l’automne. Les animaux sont alors aquatiques et peuvent être trouvés sous de grosses pierres. Les pontes ont lieu en mai et sont gardées par les femelles (83 à 146 œufs observés pondus isolément dans des cavités sous des pierres ou racines dans le courant). Le reste de l’année, les animaux non pédogénétiques sont terrestres et peuvent être découverts sous des souches, racines ou pierres, parfois à une certaine distance de l’eau. Ils sortent de leurs terriers lors de nuits chaudes et humides. Les larves se nourrissent de tout ce qu’elles peuvent ingérer, y compris des congénères ou larves d’Ambystoma gracile. Capable d’ingérer de grosses proies comme des oiseaux et de petits mammifères. Menacé par l’exploitation du bois qui pollue les ruisseaux. LC.

Les larves sont maintenues dans de grands aquariums avec suffisamment de caches et abris formés par des pierres pour éviter les prédations. Elles sont capables de ramper hors de l’eau, les bacs devant être de ce fait hermétiquement couverts. Les adultes doivent être conservés dans de grands terrariums avec un substrat de sous- bois composé de terre, feuilles mortes et nombreuses souches, écorces et pierres. Un bac de grande taille contenant de l’eau agitée par une pompe est installé dans une partie du terrarium pendant la période de reproduction, au printemps et à l’automne. Ce bac peut être vide ou peu profond le reste du temps. L’humidité relative doit être élevée et la température ne pas dépasser 18°C, avec une chute à 5-8°C pendant plusieurs semaines. Nourriture des adultes à base de lombrics, morceaux de viande ou de poisson et jeunes souris. Les larves sont nourries de vers, gammares, larves d’insectes aquatiques. Ces indications valent pour les autres espèces du genre. AT+.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Dicamptodon tenebrosus (Baird et Girard, 1852)

34 cm (35,1 cm pour un individu pédogénétique), ce qui en fait l’une des plus grandes salamandres terrestres. Proche de D. ensatus, mais tête légèrement plus petite, membres un peu plus courts et nombre de dents inférieur sur la mâchoire supérieure. Parties dorsales brun foncé à presque noires avec des taches ou marbrures brun clair, plus vives que chez D. aterrimus. La teinte claire, très vive chez les juvéniles, a tendance à s’estomper avec l’âge. Parties ventrales blanches à gris claires, parfois presque noires. La larve fraîchement éclose mesure 3,6cm, elle est du type d’eau courante avec d’importantes carènes caudales et des branchies courtes rouge vif. Les larves âgées sont dotées de la coloration des adultes, et ont l’extrémité de la queue noire. Cette espèce s’hybride avec D.ensatus sur une mince bande côtière de 4,7 km près d’Anchor Bay, comté de Mendocino, nord de la Californie, mais le flux génétique entre les deux espèces est très faible, chaque population étant plus ou moins isolée car habitant des ruisseaux qui coulent directement vers le Pacifique. Cette espèce est peut-être polyphylétique, plusieurs populations de D.tenebrosus ayant été recensées, dont celles des Cascade Mountains et d’Oak Spring, près de Maupin, dans le comté de Wasco (Oregon), peut-être différentes au niveau moléculaire. Ruisseaux permanents et semi permanents et leurs abords, ainsi que rivières et lacs de montagne, dans les forêts côtières du sud-ouest de la Colombie-Britannique au comté de Sonoma (nord de la Californie) à travers l’ouest du Washington et de l’Oregon, ainsi que rivières et lacs de montagne, en général au-dessus de 960m. Jusqu’à 2 160 m (in Petranka, 1998). La période de reproduction a lieu au printemps et à l’automne. Les animaux sont alors aquatiques et peuvent être trouvés sous de grosses pierres. Les pontes ont lieu en mai et sont gardées par les femelles (83 à 146 œufs observés pondus isolément dans des cavités sous des pierres ou racines dans le courant). Le reste de l’année, les animaux terrestres peuvent être découverts sous des souches, racines ou pierres, parfois à une certaine distance de l’eau, et sortent de leurs terriers lors de nuits chaudes et humides. Les larves se nourrissent de tout ce qu’elles peuvent ingérer, y compris des congénères ou larves d’Ambystoma gracile. De nombreuses larves deviennent néoténiques. Capables d’ingérer de grosses proies comme des oiseaux et de petits mammifères. Menacée par l’exploitation du bois qui pollue les ruisseaux. 169 585 km2. LC.

Les larves sont maintenues dans de grands aquariums avec suffisamment de caches et abris formés par des pierres pour éviter les prédations. Elles sont capables de ramper hors de l’eau, les bacs devant être de ce fait hermétiquement couverts. Les adultes doivent être conservés dans de grands terrariums avec un substrat de sous-bois composé de terre, feuilles mortes et nombreuses souches, écorces et pierres. Un bac de grande taille contenant de l’eau agitée par une pompe est installé dans une partie du terrarium pendant la période de reproduction, au printemps et à l’automne. Ce bac peut être vide ou peu profond le reste du temps. L’humidité relative doit être élevée et la température ne pas dépasser 18 °C, avec une chute à 5-8 °C pendant plusieurs semaines. Nourriture des adultes à base de lombrics, morceaux de viande ou de poisson et bébés souris. Les larves sont nourries de vers, gammares, larves d’insectes aquatiques. Ces indications valent pour les autres espèces du genre.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2022. <https://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 3 Dec 2022.

AmphibiaWeb's policy on data use.