AMPHIBIAWEB
Desmognathus ochrophaeus
Allegheny Mountain Dusky Salamander
Subgenus: Desmognathus
family: Plethodontidae
subfamily: Plethodontinae

© 2013 Nathan Shepard (1 of 21)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
NatureServe Status Use NatureServe Explorer to see status.
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

Country distribution from AmphibiaWeb's database: United States

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

   

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Desmognathus (Desmognathus) ochrophaeus Cope, 1859
Desmognathe des Allegheny

11 cm. 14 sillons costaux. Le représentant le plus septentrional de l’ancien complexe ochrophaeus créé par Tilley & Mahoney (1996), devenu paraphylétique, car y sont insérés plusieurs membres de l’ancien groupe fuscus, lui-même paraphylétique. Forme un clade commun avec D. orestes (Kozak et al., 2005) et sans doute abditus. Queue arrondie, légèrement plus longue que la moitié de la longueur totale, absence de kératinisation aux doigts et orteils. Coloration des parties supérieures très variable, en général présence d’une bande dorsale aux contours droits, parfois la bande présente des contours en zigzag, avec des dessins. La bande est brunâtre, jaunâtre ou rougeâtre. Coloration ventrale gris blanc devenant gris noir avec l’âge. En vieillissant, les animaux, surtout les mâles, deviennent noirs. Mâle en général plus grand, membres postérieurs plus forts et tête plus large avec les muscles des joues plus développés et des prémaxillaires apparents, caractères communs à la majorité des Desmognathus.

* Du sud-ouest de la Virginie et du nord-est du Tennessee, dans le Plateau de Cumberland, vers le nord jusqu’à l’Etat de New York et l’extrême sud du Québec, dans les Monts Adirondack, à travers les régions physiogéographiques de Valley and Ridge, du Plateau appalachien et des Mts Allegheny, en général dans et le long des ruissellements de forêts, parfois à une certaine distance de l’eau à haute altitude. LC. La ponte a tendance à être plus souterraine que chez les autres espèces proches. 20 œufs pondus en moyenne par grappe sous les souches et écorces en milieu humide, sous des pierres et mousses ou dans des anfractuosités, souvent près de l’eau, gardés par la femelle. Les larves vivent dans de minces filets d’eau sur les bords souvent chargés en débris végétaux de petits ruisseaux (observé également chez les autres espèces proches). Huit à 10 semaines de développement larvaire, tout comme pour les espèces suivantes. Adultes agressifs et très territoriaux. Capables de faire fuir P. cinereus de ses abris, mais fuit les parties aquatiques lorsque sont présents D. fuscus et monticola pour se réfugier sous des abris de petite taille. Longévité dans la nature estimée à 10 ans (in Warburg, 2007).

Aquaterrarium avec une faible hauteur d’eau aérée par une pompe, en contact avec une partie terrestre imbibée d’eau formant une plage sur laquelle sont disposées de multiples écorces et pierres formant abris et anfractuosités. Partie terrestre composée de terreau recouvert de feuilles mortes dans l’autre moitié du bac. La température oscille entre 3-5°C l’hiver et 15-18°C l’été. Cette installation vaut pour toutes les petites espèces du genre. Parfois actif le jour, comme c’est le cas pour de nombreux Desmognathes. Agressif en captivité. AT+.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Desmognathus ochrophaeus Cope, 1859

11 cm. 14 sillons costaux. Le représentant le plus septentrional de l’ancien complexe créé par Tilley et Mahoney 1996), dont les espèces sont difficiles à identifier, mais qui s’est avéré paraphylétique, car y sont insérés plusieurs membres de l’ancien groupe fuscus, lui-même paraphylétique. Forme un clade commun avec D. orestes (Kozak et al, 2006). Queue arrondie, légèrement plus longue que la moitié de la longueur totale, absence de kératinisation aux doigts et orteils. Coloration des parties supérieures très variable, en général présence d’une bande dorsale aux contours droits, parfois la bande présente des contours en zigzag, avec des dessins. La bande est brunâtre, jaunâtre ou rougeâtre. Coloration ventrale gris blanc devenant gris noir avec l’âge. En vieillissant, les animaux, surtout les mâles, deviennent noirs. Mâles en général plus grands, pattes postérieures plus fortes et tête plus large avec les muscles des joues plus développés et des prémaxillaires apparents, caractères communs à la majorité des Desmognathus. Du sud-ouest de la Virginie et du nord-est du Tennessee, dans le Plateau de Cumberland, vers le nord jusqu’à l’Etat de New York et l’extrême sud du Québec, dans les Monts Adirondack, à travers les régions physiogéographique de Valley and Ridge, le Plateau appalachien et les Mts Allegheny, en général dans et le long des ruissellements de forêts, parfois à une certaine distance de l’eau à haute altitude. 291902 km2. LC. La ponte a tendance à être plus souterraine que chez les autres espèces proches. 20 œufs pondus en moyenne par grappe sous les souches en milieu humide, sous des pierres et mousses ou dans des anfractuosités, souvent près de l’eau, gardés par la femelle. Les larves vivent dans de minces filets d’eau sur les bords souvent chargés en débris végétaux de petits ruisseaux (observé également chez les autres espèces de l’ancien complexe). Huit à 10 semaines de développement larvaire, tout comme pour les espèces suivantes. Adultes agressifs et très territoriaux. Capables de faire fuir P. cinereus de leurs abris, mais fuit les parties aquatiques lorsque sont présents D. fuscus et monticola pour se réfugier sous des abris de petite taille.

Aquaterrarium avec une faible hauteur d’eau aérée par une pompe, en contact avec une partie terrestre imbibée d’eau formant une plage sur laquelle sont disposées de multiples souches et pierres formant abris et anfractuosités. Partie terrestre composée de terreau recouvert de feuilles mortes dans l’autre moitié du bac. La température oscille entre 3-5 °C l’hiver et 15-18 °C l’été. Cette installation vaut pour toutes les petites espèces du genre. Parfois actif le jour, comme c’est le cas pour de nombreux Desmognathus.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2018. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 21 Jun 2018.

AmphibiaWeb's policy on data use.