AMPHIBIAWEB
Desmognathus auriculatus
Southern Dusky Salamander
Subgenus: Desmognathus
family: Plethodontidae
subfamily: Plethodontinae

© 2013 Don Filipiak (1 of 7)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
NatureServe Status Use NatureServe Explorer to see status.
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Desmognathus (Desmognathus) auriculatus (Holbrook, 1838)
Desmognathe bistré du Sud

Recouvre plusieurs espèces en attente de description (jusqu'à 5), qui seraient inféodées à la seule plaine atlantique, à l'exclusion de celle du Golfe du Mexique. Certaines de ces formes sont associées génétiquement à D. fuscus et D. carolinensis. 16,3 cm pour D. auriculatus stricto sensu, qui ne serait plus présent que dans trois localités du sud de la Géorgie et du nord de la Floride (Beamer & Lamb, 2008). 14 sillons costaux en moyenne. Corps allongé, queue comprimée postérieurement, triangulaire au-dessus. Parties supérieures sombres avec une bande formée de nombreuses taches blanchâtres à rougeâtres, parfois sombres, disposées irrégulièrement sur les flancs et les côtés de la queue. Parties inférieures sombres, brun noir à noires parsemées de petites taches blanches. Parfois une bande dorsale rougeâtre chez les individus de Floride. Taches dorsales sur fond plus clair chez les individus de Louisiane et du Mississippi, mais selon Beamer & Lamb, les animaux attribués à D. auriculatus le long de la plaine côtière du Golfe du Mexique et considérés comme s'hybridant avec D. conanti seraient à rattacher à cette dernière espèce, le doute persistant toutefois sur l'identité des animaux du Texas, de Louisiane et du Mississippi (sans doute une lignée non décrite). Dans la plaine atlantique, D. auriculatus correspond aux populations côtières de Géorgie où l'espèce a été décrite (Riceboro) et du centre nord de la Floride (Clade C1 de Beamer & Lamb, très menacé, en voie d'extinction, Ken Dodd, com. pers.). Ces spécimens sont très noirs, présentent une queue latéralement très comprimée, et sont très aquatiques, inféodés aux marécages de cyprès en l'absence de roches. Une deuxième espèce proche morphologiquement et par les moeurs (Clades C2 et C5) habite la plaine côtière des Carolines, dont les bassins des Tar et Neuse Rivers, où apparaît une introgression avec D. fuscus. Des exemplaires de cette population, qui étaient très sombres, ont été observés par l'auteur près d'un petit cours d'eau encombré de feuilles et aiguilles de pins dans la Croatan National Forest (extrême est de la Caroline du Nord). Les deux autres populations (espèces) C3 et C4 recensées par Beamer & Lamb entrent dans des clades comprenant à la fois D. carolinensis et D. fuscus et vivent dans des milieux plus sableux et rocheux caractéristiques de l'habitat des espèces du genre vivant plus au nord et plus à l'ouest.

* Abords des mares à cyprès et des ruisseaux lents et encombrés de débris dans les zones marécageuses, en milieu acide (clades C1, C2, C5). 12 semaines de développement larvaire. Historiquement de l'est du Texas au sud-est de la Virginie, le long de la plaine côtière (voir plus haut).

Exemplaires de Floride: aquaterrarium en eau légèrement courante avec de nombreuses écorces formant des abris immédiatement en bordure de l’eau, saturé d’humidité. La taille du bac doit être relativement importante (0,80 x 0,50 cm pour deux couples). Latence hivernale à 8-10°C pendant quelques semaines, le reste de l'année entre 15 et 20°C. Des températures inférieures sont mal supportées. AT+.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Desmognathus auriculatus (Holbrook, 1838)

16,3 cm. 14 sillons costaux en moyenne. Corps allongé, queue comprimée postérieurement, triangulaire au- dessus. Parties supérieures sombres avec une bande formée de nombreuses taches blanchâtres à rougeâtres, parfois sombres, disposées irrégulièrement sur les flancs et les côtés de la queue. Parties inférieures sombres, brun noir à noires parsemées de petites taches blanches. Parfois une bande dorsale rougeâtre chez les individus de Floride, taches dorsales sur fond plus clair chez les individus de Louisiane et du Mississippi. Sympatrique avec D. conanti dans de nombreuses zones de la plaine côtière, avec laquelle elle s’hybride. Près des mares à cyprès et des ruisseaux lents et encombrés de débris dans les zones marécageuses, en milieu acide. 12 semaines de développement larvaire. Du sud-est de la Virginie à la Floride centrale, vers l’ouest jusqu’à l’est du Texas, dans la plaine côtière. Cette espère est en voie de raréfaction (Ken Dodd, com. pers.).

Aquaterrarium en eau légèrement courante avec de nombreuses souches formant abri immédiatement en bordure de l’eau, saturé d’humidité. La taille du bac doit être relativement importante. Latence hivernale à 8-10 °C pendant quelques semaines.

Espèce paraphylétique formant deux groupes, l’un de la plaine côtière atlantique, rattaché à une forme de D. fuscus et à welteri (auriculatus 1), l’autre du Golfe du Mexique, rattaché à D. conanti 1 (auriculatus 2). 573 011 km2. LC.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 25 May 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.