AmphibiaWeb - Cynops cyanurus
AMPHIBIAWEB
Cynops cyanurus
Blue-tailed Fire-bellied Newt, Chuxiong Fire-bellied Newt
Subgenus: Cynotriton
family: Salamandridae
subfamily: Pleurodelinae
Taxonomic Notes: Placed in Hypselotriton (Hypselotriton) by Dubois and Raffaelli 2009, 2012 Alytes. Dubois and Raffaelli 2012 Alytes and Raffaelli 2013recognize yunnanensis as a valid species, but this is not followed by Chinese authors, and by Sparreboom 2014, who do not even recognize it as a subspecies.

© 2004 Henk Wallays (1 of 64)

AmphibiaChina 中国两栖类.

Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
CITES No CITES Listing
National Status None
Regional Status None

   

 

View distribution map in BerkeleyMapper.
View Bd and Bsal data (2 records).

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Hypselotriton (Hypselotriton) [sic] cyanurus (Liu, Hu & Yang, 1962)
Hypsélotriton du Guizhou

7 cm (M), 10 cm (F). Petite taille. Présence d’une tache ronde rouge orange à l’arrière de la commissure de la bouche. Un tubercule présent sur le côté extérieur de la paume et de la plante des pattes. Peau lisse. Forme générale du corps ovoïde, rappelant H. wolterstorffi. Queue bleuâtre à bleu vif avec des taches noires irrégulières chez le mâle en robe nuptiale, le bleu s'étendant parfois jusque sur les flancs. Cloaque du mâle très renflé pendant la période de reproduction. Parties supérieures brun noirâtre, parfois brun olive à brun jaune clair, la coloration, très changeante selon la saison, devenant souvent plus claire la nuit. L'arête vertébrale est généralement blanche à rougeâtre, plus claire que le reste du dos, un trait qui rappelle là aussi wolterstorffi. Parties inférieures gris bleuâtre avec des taches ou une marbrure irrégulière rouge orange. Bord inférieur de la queue rouge orange.

* Guizhou occidental (sud de la Chine), aux alentours de 1 800 m. Distribution mal connue.

Reproduit à plusieurs reprises aux Pays-Bas et en Allemagne. Cette forme succombe au dessous de 10°C, et se maintient aisément autour de 18-25°C. AT-.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Cynops cyanurus cyanurus Liu, Hu et Yang, 1962

10 cm (F). Mâle plus petit. Peau plus granuleuse que C. orientalis, présence d’une tache ronde rouge orange à l’arrière de la commissure de la bouche. Un tubercule présent sur le côté exté­ rieur de la paume et de la plante des pattes. Queue bleuâtre avec des taches noires irrégulières chez le mâle en robe nuptiale. Parties supé­ rieures brun noirâtre. Parties inférieures gris bleuâtre avec des taches ou une marbrure irrégulière rouge orange. Bord inférieur de la queue rouge orange. Guizhou occidental (sud de la Chine), aux alentours de 1800 m.

Reproduit à plusieurs reprises aux Pays-Bas et en Allemagne.

Cynops cyanurus yunnanensis Yang, 1983 = Cynops cyanurus chuxiongensis Fei et Ye, 1983. 11,5 cm (F), mâle nettement plus petit. Partie antérieure du cloaque orange à rouge, parties postérieures du cloaque brun noir, partie inférieure de la queue rouge orange, bande sombre ondulée sur les côtés de la queue, taille plus importante que la forme nominative, notamment les femelles, qui apparaissent massives et se rapprocheraient par les proportions de C. wolterstorffi. Plusieurs localités sur le Mt Wulian, comté de Jingdong, nord-est du Yunnan, et dans le comté de Chuxiong, centre du Yunnan (sud de la Chine), entre 2 400 et 2 600 m. 68 396 km2 (sous-espèce précédente comprise). LC. Mares en forêts mixtes, rizières et petits plans d’eau recréés dans la région de Kunming (réserve nationale du lac de Kunming).

Peut rester aquatique toute l’année en captivité. Eau claire aux alentours de 18- 20 °C, avec un abaissement de la température à 10 °C pendant 2 à 3 mois. Reproduit au zoo de Cincinnati (Ohio) par Erik Keyster et chez des Hollandais et Allemands (Paul Bachhausen), ainsi que chez Maillet. Plus délicat en captivité que C. orientalis. Les jeunes sont avantageusement installés juste après la métamorphose en milieu humide, en présence d’eau de faible profondeur, contrairement aux autres espèces du genre qui réclament à ce stade un milieu relativement sec.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2021. <https://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 27 Sep 2021.

AmphibiaWeb's policy on data use.