AMPHIBIAWEB
Cryptobranchus alleganiensis
Hellbender, Eastern Hellbender, Ozark Hellbender
family: Cryptobranchidae

© 2012 Michael Graziano (1 of 42)


 [see video here]

Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Near Threatened (NT)
NatureServe Status Use NatureServe Explorer to see status.
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status Endangered under the U.S. Endangered Species Act (ESA)
Regional Status None

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

   

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Cryptobranchus alleganiensis (Daudin, 1803)
Ménopome de l'Allegheny

74 cm. Tête et corps fortement aplatis, œil petit, important repli cutané ondulant le long du corps, membres robustes et courts, queue courte et dotée de carènes. Mâle légèrement plus robuste que la femelle. Coloration variable, en général parties dorsales verdâtres, grisâtres à brun jaunâtre, marquées de petites taches noires irrégulièrement disposées, parfois sans taches, contrairement à l'espèce proche C. bishopi beaucoup plus fortement tachetée. Coloration uniforme du menton. Exemplaires albinos ou rougeâtres à jaunâtres connus. Cloaque du mâle protubérant pendant la saison de reproduction, en général d’août à septembre. La larve à l’éclosion mesure 3 cm, est de teinte uniforme et est dotée d’un important sac vitellin. Les taches apparaissent à l’âge de six mois.

* Ruisseaux et rivières à eau claire, en présence de nombreuses roches plates. Les mâles préparent les lieux de ponte sous les pierres et gardent les œufs. À la saison de la reproduction, Le mâle se positionne sous une pierre, tête sortie, jusqu’à l’arrivée d’une femelle gravide qu’il guide alors vers l’entrée du nid, l’empêchant parfois de le quitter avant d’avoir pondu. Lors de la ponte, formée de deux cordons totalisant de 100 à 300 œufs, il se tient à ses côtés ou légèrement au-dessus d’elle, puis fertilise les cordons au fur et à mesure de leur expulsion du cloaque, agitant le tronc, membres postérieurs levés, pour mieux disséminer le sperme. Des œufs sont consommés par les parents. La femelle est souvent chassée du nid par le mâle peu après la ponte. Plusieurs femelles peuvent déposer leurs œufs sous la même pierre. 68-84 jours d’incubation (Bishop, 1941). Métamorphose après 18 mois, à 10-13 cm de longueur. Maturité sexuelle à cinq ou six ans. Au-dessous de 750 m, depuis le sud de l’Illinois, le sud de l’Indiana, l’Ohio, la Pennsylvanie et le sud-ouest et le sud de l’Etat de New York jusqu’au centre du Missouri, le nord du Mississippi, l’Alabama (bassin de la Tennesse River), le nord de la Géorgie, l’ouest des Carolines, l’ouest de la Virginie, la Virginie Occidentale et l’extrême ouest du Maryland, où cette espèce a presque complètement disparu, selon Gates et al., 1985, qui emploient le mot de tragédie pour évoquer la disparition de cette espèce dans cet Etat. Des observations dans le sud-est du Kansas proviendraient d’animaux relâchés. Dans le Missouri, où vit également C. bishopi, les deux espèces sont parapatriques, C. alleganiensis étant distribué dans le centre de l'Etat dans les bassins des rivières Missouri et Meramec, qui coulent vers le nord, alors que C. bishopi habite des cours d'eau qui coulent vers le sud. De nombreuses populations ont été détruites par les barrages, la pollution des eaux et les prélèvements. Peu adaptatif au changement de l’habitat. Certains pêcheurs le jugent encore venimeux et le détruisent. Menacé par les activités touristiques (canoë, rafting) et les prélèvements. Présent dans plusieurs zones protégées. Le zoo de Nashville (Tennessee) a obtenu la reproduction de cette espèce en 2012 grâce à une fertilisation artificielle et a réussi à créer une banque génétique, la première concernant un Amphibien. Un programme de réintroduction de larves est prévu par le zoo pour repeupler le milieu naturel où l'espèce a beaucoup décliné. NT.

Grand aquarium en eau courante avec de larges plaques d’ardoise ou pierres plates. Les animaux sont territoriaux et il est nécessaire de prévoir de très grands bacs (2m x 0,80 m pour un couple au minimum). Nourriture : petits poissons (gardons, loches, vairons, morceaux de truite), vers de terre. Température : 2 à 18°C. Longévité en captivité: 55 ans (in Warburg, 2007). Très sensible aux infections cutanées. AT-.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Genre CRYPTOBRANCHUS Leuckart, 1821

Est des Etats-Unis. Le plus primitif de la famille dans sa composition actuelle, une paire de fentes branchiales présente. Dentition larvaire conservée chez l’adulte. Le genre est connu du Paléocène supérieur du Saskatchewan (Canada), donc de l’ouest de l’Amérique du Nord, et du Pléistocène du Maryland (Etats-Unis).

 

Cryptobranchus alleganiensis alleganiensis (Daudin, 1803)

74 cm. Tête et corps fortement aplatis, œil petit, important repli cutané ondulant le long du corps. Parties dorsales verdâtres, grisâtres à brun jaunâtres, marquées de taches noires irrégulièrement disposées. Exemplaires albinos ou rougeâtres à jaunâtres connus. Cloaque du mâle protubérant pendant la saison de reproduction, en général d’août à septembre. La larve à l’éclosion mesure 3 cm, est de teinte uniforme et est dotée d’un important sac vitellin. Les taches apparaissent à l’âge de six mois. Ruisseaux et rivières à eau claire, dotées de nombreuses roches plates (photo p. 27). Les mâles préparent les lieux de ponte sous les roches et gardent les œufs. à la saison de la reproduction, Le mâle se positionne sous une pierre, tête sortie, jusqu’à l’arrivée d’une femelle gravide qu’il guide alors vers l’entrée du nid, l’empêchant parfois de le quitter avant d’avoir pondu. Lors de la ponte, formée de deux cordons totalisant de 100 à 300 œufs, il se tient à ses côtés ou légèrement au-dessus d’elle, puis fertilise les cordons au fur et à mesure de leur expulsion du cloaque, agitant le tronc, membres postérieurs levés, pour mieux disséminer le sperme. Des œufs sont consommés par les parents. La femelle est souvent chassée du nid par le mâle peu après la ponte. Plusieurs femelles peuvent déposer leurs œufs sous la même pierre. 68-84 jours d’incubation (Bishop, 1941). Métamorphose après 18 mois, à 10-13cm de long. Maturité sexuelle à cinq ou six ans. Plus de 55 ans en captivité. Au-dessous de 750m, depuis le sud de l’Illinois, le sud de l’Indiana, l’Ohio, la Pennsylvanie et le sud-ouest et le sud de l’Etat de New York jusqu’au centre du Missouri, le nord du Mississippi, l’Alabama (bassin de la Tennesse River), le nord de la Géorgie, l’ouest des Caroline, l’ouest de la Virginie, la Virginie Occidentale et l’extrême ouest du Maryland, où cette espèce a presque complètement disparu (Gates et al, qui emploient le mot de tragédie pour évoquer la disparition de cette espèce dans cet Etat). Des observations dans le sud-est du Kansas proviendraient d’animaux relâchés. Globalement pour les deux sous-espèces: 512842km2. NT. De nombreuses populations ont été détruites par les barrages, la pollution des eaux et les prélèvements. Peu adaptatif au changement de l’habitat. Certains pêcheurs jugent encore cette espèce venimeuse et la détruisent. Menacé par les activités touristiques (canoë, rafting). Présent dans plusieurs zones protégées.

Grand aquarium en eau courante avec de larges plaques d’ardoise ou pierres plates. Les animaux sont territoriaux et il est nécessaire de prévoir de très grands bacs (2m x 0,80 m pour un couple au minimum). Nourriture: petits poissons (gardons, loches, vairons, morceaux de truite), vers de terre. Température: 2 à 18 °C.

Cryptobranchus alleganiensis bishopi Grobman, 1943

En général, taches dorsales plus grandes et moins nombreuses et menton moucheté de noir, mais ces caractères ne sont pas réellement diagnostiques, certaines populations de la forme nominative dans le sud de l’aire ayant également ces caractères. Sud du Missouri et régions adjacentes du nord de l’Arkansas, dans les Mt Ozark. Les deux formes sont parapatriques dans le Missouri. La ponte a lieu assez tard, en décembre janvier. La situation de conservation de cette forme est catastrophique, selon les responsables du zoo de Saint Louis (Missouri, Mark Wanner, com. pers. au cours de la réunion de l’UICN sur la disparition des Amphibiens en septembre 2005 à Washington). De nombreuses populations ont totalement disparu, et le zoo a lancé un élevage en vue d’éventuelles réintroductions, avec plusieurs dizaines de jeunes maintenus en 2006.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2018. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 15 Dec 2018.

AmphibiaWeb's policy on data use.