AmphibiaWeb - Bolitoglossa robusta
AMPHIBIAWEB
Bolitoglossa robusta
Ringtail Salamander
Subgenus: Eladinea
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae

© 2006 Nathan Nazdrowicz (1 of 10)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Vulnerable (VU)
CITES No CITES Listing
National Status None
Regional Status None

   

 

View distribution map in BerkeleyMapper.
View Bd and Bsal data (1 records).

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Bolitoglossa (Eladinea) robusta (Cope, 1894)
Bolitoglosse robuste

La plus grande espèce du genre. Cette espèce et les six suivantes appartiennent à un complexe de grandes salamandres noires du Costa Rica et du Panama, dont plusieurs décrites parfois à partir du seul holotype. Leur présence dans la Cordillera de Talamanca- Baru remonterait au Miocène, il y a environ 20 MA (Hanken et al., 2005). Aucune de ces espèces n’a été jusqu’ici trouvée en stricte sympatrie. 11,4 cm SVL (M), 13,4 cm SVL (F) (26 cm). Corps robuste. Queue relativement longue (jusqu’à 54 % de la longueur totale). Tête large, œil grand et protubérant. Doigts et orteils modérément palmés, tronqués à l’extrémité. Membres courts et robustes. Coloration générale noire avec un anneau distinct orangé, rougeâtre à crème autour de la base de la queue, parfois de petites taches dorsales blanches (Panama). Marques gris blanchâtre sur les côtés de la queue. Parties ventrales mouchetées de gris, formant un effet poivre et sel. Mains et pieds des juvéniles jaune clair à orange.

* Forêts tropicales humides de basse et moyenne altitude des cordillères du Costa Rica et du Panama adjacent, depuis le volcan Cacao, province de Guanacaste, nord du Costa Rica, vers le sud jusqu’au barrage de Fortuna, province de Chiriqui, ouest du Panama, entre 650 et 2 100 m. Cité à 500 m. Nocturne, terrestre, sous les écorces, débris végétaux et dans les feuilles, grimpe parfois dans les plantes. Observé dans les bambous. Le plus petit jeune connu mesurait 4,7 cm SVL. LC. Relativement commun, la plus grande partie de son aire est protégée : réserve biologique de Monteverde et parcs nationaux du Volcan Irazú, du Volcan Poas, de Braulio Caurillo, Guanacaste au Costa Rica, de Fortuna au Panama et de La Amistad dans les deux pays. Virtuellement sympatrique avec B. anthracina dans la partie méridionale de la Cordillera de Talamanca-Baru, avec B. obscura dans la partie nord de cette cordillère.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Bolitoglossa (Eladinea) robusta (Cope, 1894)

Ancien groupe subpalmata. Le géant du genre. 13,4 cm SVL (26 cm). Corps robuste. Queue relativement longue (jusqu’à 54 % de la longueur totale). Tête large, œil grand et protubérant. Doigts et orteils modérément palmés, tronqués à l’extrémité. Membres courts et robustes. Coloration générale noire avec un anneau distinct orangé, rougeâtre à crème autour de la base de la queue, parfois de petites taches dorsales blanches (Panama). Marques gris blanchâtre sur les côtés de la queue. Parties ventrales mouchetées de gris, formant un effet poivre et sel. Mains et pieds des juvéniles jaune clair à orange. Forêts tropicales humides de basse et moyenne altitude des cordillères du Costa Rica et du Panama adjacent, depuis le volcan Cacao, province de Guanacaste, nord du Costa Rica, vers le sud jusqu’au barrage de Fortuna, province de Chiriqui, ouest du Panama, entre 650 et 2100 m, citée à 500 m. Nocturne, terrestre, sous les écorces et débris végétaux, grimpe parfois dans les plantes. Observée dans les bambous. Le plus petit jeune connu mesurait 4,7 cm SVL. 6 865 km2. LC. Relativement commune, la plus grande partie de son aire est protégée: réserve biologique de Monteverde et parcs nationaux du Volcan Irazú, du Volcan Poas, de Braulio Caurillo, Guanacaste au Costa Rica, de Fortuna au Panama et de La Amistad dans les deux pays. Virtuellement sympatrique avec B. anthracina dans la partie méridionale de la Cordillera de Talamanca-Baru, avec B. obscura dans la partie nord de cette Cordillera. Cette espèce et les six suivantes appartiennent à un complexe de grandes salamandres noires du Costa Rica et du Panama, dont plusieurs récemment décrites, parfois à partir du seul holotype. Leur présence dans la Cordillera de Talamanca-Baru remonterait au Miocène, il y a environ 20 MA (Hanken et al, 2005). Aucune de ces espèces n’a été jusqu’ici trouvée en stricte sympatrie.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2021. <https://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 22 Oct 2021.

AmphibiaWeb's policy on data use.