AMPHIBIAWEB
Bolitoglossa platydactyla

Subgenus: Bolitoglossa
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae

© 2015 Sean Michael Rovito (1 of 18)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Near Threatened (NT)
CITES
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

Country distribution from AmphibiaWeb's database: Mexico

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Bolitoglossa (Bolitoglossa) platydactyla (Gray, 1831)
Bolitoglosse géant du Mexique

Au cours de sa progression vers le sud du Mexique, cette espèce aurait donné naissance à B. Mexicana, lequel aurait à son tour formé odonnelli et mulleri. 22 cm (F) (obs. pers.). Grande taille, un des géants du genre, membres allongés, tête relativement grande, doigts et orteils presque intégralement palmés. Large bande dorsale brun violacé depuis le dessus de la tête, partie orbitale et museau non compris, jusqu'à l’extrémité de la queue, aux contours extérieurs plus ou moins réguliers. Le reste de l’animal est gris noir (côtés de la tête, museau, côtés du corps et de la queue, membres, parties ventrales). Souvent quelques taches noires irrégulières sur la bande dorsale, parfois immaculée, une grande tache noire en général sur le dessus de la tête en forme de triangle dont la pointe est dirigée vers l’arrière. Petites taches blanches sur le museau.

* Forêts tropicales de basse altitude, prairies herbacées, bananeraies, plantations de caféiers au milieu des bananeraies, parfois dans les jardins des villes (Jalapa, Veracruz, Orizaba), depuis le sud du San Luis Potosi (Mexique) jusqu’au sud du Veracruz et sans doute jusqu'au nord-ouest du Chiapas, entre 0 et 1 300 m. Arboricole. NT. Adaptatif, mais en déclin sévère, dû à l’assèchement progressif de son habitat. Observé par l’auteur au Veracruz dans les bananeraies sous des feuilles et troncs de bananiers à terre et à la base des feuilles, non loin de la réserve d’eau des bananiers, en sympatrie avec B. rufescens. Observé également en très grand nombre sous des tuiles empilées dans une cour d'habitation à Orizaba (1 200 m) en août. La température atteignait 31°C (26°C sous les tuiles).

Même installation que pour B. mexicana, mais le bac doit être encore plus grand pour un couple et comporter de nombreux abris sous formes de pierres et écorces accumulées sur fond de terreau humide. Très territoriale et craintive, cette espèce ne sort de sa retraite en général que la nuit, et est active au-dessus de 20°C. Une légère latence hivernale à des températures plus basses est bien supportée. La nourriture, à base de grillons et autres insectes, doit être abondante. AT+.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Bolitoglossa (Bolitoglossa) platydactyla (Gray, 1831)

22 cm (F). Grande taille, un des géants du genre, membres allongés, tête relativement grande, doigts et orteils presque intégralement palmés. Large bande dorsale brun violacé du dessus de la tête, partie orbitale et museau non compris, à l’extrémité de la queue, aux contours extérieurs plus ou moins réguliers. Le reste de l’animal est gris noir (côtés de la tête, museau, côtés du corps et de la queue, membres, parties ventrales). Souvent quelques taches noires irrégulières sur la bande dorsale, parfois immaculée, une grande tache noire en général sur le dessus de la tête en forme de triangle dont la pointe est dirigée vers l’arrière. Petites taches blanches sur le museau. Forêts tropicales de basse altitude, prairies herbacées, bananeraies, plantations de caféiers au milieu des bananeraies, parfois dans les jardins des villes (Jalapa, Veracruz), depuis le sud du San Luis Potosi (Mexique) jusqu’au sud du Veracruz et le nord-ouest des Chiapas, entre 0 et 1 100 m (photo p.9). Arboricole. 59 829 km2. NT. Adaptative, mais en déclin sévère, dû à l’assèchement progressif de son habitat. Observée par l’auteur au Veracruz dans les bananeraies sous des feuilles et troncs de bananiers à terre et à la base des feuilles, non loin de la réserve d’eau des bananiers, en sympatrie avec B. rufescens.

Même installation que pour B. mexicana, mais le bac doit être encore plus grand pour un couple et comporter de nombreux abris sous formes de pierres et écorces accumulées sur fond de terreau humide. Très territoriale et craintive, cette espèce ne sort de sa retraite que la nuit, et est active au-dessus de 20 °C. Une légère latence hivernale à des températures plus basses est bien supportée et semble même bénéfique.


ENGLISH TRANSLATION - Julian Wittische, December 2011

22cm (F). Bolitoglossa platydactyla is one of the biggest representatives of the genera, which has long limbs, and a rather big head. Fingers and toes are almost entirely webbed. There is a wide dorsal purplish brown stripe on the dorsal part of the head (snout and orbital areas not included) and on the tip of the tail. The stripe has more or less irregular contours. The rest of the animal is grey/black, including the side of the head, snout, sides of the body and tail, limbs, ventral parts. There are often a few irregular black spots are present on the dorsal stripe, though it is sometimes immaculate. There is also a big black spot in a triangular shape (with the edge towards the posterior parts) that is generally found on the top of the head. There are small white spots on the snout.

Habitat & Range: B. platydactyla lives in tropical forests of low altitude, meadows, banana plantations, coffee plantations in banana plantations, sometimes in gardens inside cities (Jalapa, Veracruz). It ranges from the south of San Luis Potosi (Mexico) up to the south of Veracruz and the northwest Chiapas, between 0 m and 1100 m. The species is arboreal. 59,829 km2. B. platydactyla was observed by the author in Veracruz, under leaves and trunks of fallen banana trees and at the base of leaves of standing trees, near the water reserve of those trees, in sympatry with B. rufescens.

Conservation: Its status is considered Near Threatened. The species is adaptable, but is undergoing a severe decline due to the progressive drying out of its habitat.

Captive breeding tips: The species requires the same set up as for B. mexicana, but the terrarium must be way bigger for one pair and have many shelters, which may be rocks and piles of bark on a humid ground. B. platydactyla is very territorial and shy. This species only goes out by night and is active when temperature is above 20°C. A slight winter latency at lower temperatures seems to be beneficial.



Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 20 May 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.