AMPHIBIAWEB
Bolitoglossa peruviana

Subgenus: Eladinea
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae

© 2013 Kristiina Ovaska (1 of 7)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
CITES
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

Country distribution from AmphibiaWeb's database: Ecuador, Peru

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Bolitoglossa (Eladinea) peruviana (Boulenger, 1883)
Bolitoglosse du Pérou

Un complexe d’espèces (au moins quatre), dont l'une est associée à B. altamazonica stricto sensu (population péruvienne de Loreto). Proches au niveau moléculaire de B. altamazonica et palmate. 3,2 cm SVL (M), 4,25 cm SVL (F). Représentants de petite taille des pentes orientales des Andes en Equateur et au Pérou. Doigts et orteils presque entièrement palmés. 19-36 dents maxillaires, un nombre plus important que chez B. chica et paraensis. Décrit par Boulenger de Moyobamba (San Martin, Pérou, 854 m) comme brun clair dorsalement, avec des bandes longitudinales brunes peu définies, et des parties ventrales brun clair. D’autres individus décrits par Brame et Wake sont noirs avec des bandes longitudinales brunes, le museau blanc et une grande tache blanche entre les yeux, et correspondent à une ou des espèces non identifiées. Le taxon peruviana, selon un état de 2013, comprend au moins quatre groupes de populations (espèces) différents (Elmer et al.): 1/ Yasuni- Kapawi en Equateur, associant altamazonica de Loreto au Pérou. 2/ Haut Napo, en Equateur, en bordure orientale des Andes équatoriennes, le long du Rio Napo. 3/ Haut Aguarico, au nord de l'Equateur, non loin de la frontière colombienne, le long du Rio Aguarico (610 m). 4/ Bas Napo/BasAguarico, en Amazonie équatorienne, non loin de la frontière péruvienne. Ces quatre espèces sont très divergentes et se sont diversifiées il y a plus de 10 MA.

* Arboricole ou terrestre, dans les forêts humides de basse altitude et du piémont andin, le long des pentes amazoniennes des départements de San Martin (Moyobamba) et de Loreto, nord du Pérou, et de l’est de l’Equateur, entre 200 et 850 m. Observé la nuit en forêt primaire ou secondaire inondable. Egalement dans les plantations de café, sous des troncs de bananiers à terre. Localement abondant. Habite le Bosque de proteccion Alto Mayo et les réserves de Santiago Comaina et d'Allpahuayo Mishana (près de Nauta), au Pérou, ainsi que la réserve de protection faunistique Cuyabeno (population du Bas Napo/BasAguarico), le parc national Yasuni et la réserve biologique de Limoncochua en Equateur. La catégorie LC appliquée à cette espèce devrait être révisée, tout comme pour B. altamazonica, du fait de la présence sous le nom peruviana de plusieurs formes cryptiques très localisées et menacées par l'urbanisation et la déforestation.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Bolitoglossa (Eladinea) peruviana (Boulenger, 1883)

Ancien groupe altamazonica. Vraisemblablement un complexe d’espèces. 4,2 cm SVL. Représentant de petite taille des pentes orientales des Andes en Equateur et au Pérou. Doigts et orteils presque entièrement palmés. Nombreuses dents sur les maxillaires (contrairement à B. chica et paraensis). Décrite par Boulenger comme brun clair dorsalement, avec des bandes longitudinales brunes peu définies, et les parties ventrales brun clair. D’autres individus décrits par Brame et Wake sont noirs avec des bandes longitudinales brunes, le museau blanc et une grande tache blanche entre les yeux. Arboricole ou terrestre, dans les forêts humides de basse altitude et du piémont andin, le long des pentes amazoniennes des départements de San Martin (Moyobamba) et de Loreto, nord du Pérou, et de l’est de l, entre 200 et 800 m. Observée la nuit en forêt primaire ou secondaire inondable. Egalement dans les plantations de café, sous des troncs de bananiers à terre. Ovovivipare. 83 277 km2. LC. Localement abondante. Habite le Bosque de proteccion Alto Mayo et les réserves de Santiago Comaina et Allpahuayo au Pérou, ainsi que la réserve de protection faunistique Cuyabeno, le parc national Yasuni et la réserve biologique de Limoncochua en Equateur.


ENGLISH TRANSLATION - Julian Wittische, December 2011

Bolitoglossa peruviana was formely in the altamazonica group. It is probably a complex of species. The SVL is 4.2 cm. The fingers and the toes are almost entirely webbed; there are numerous teeth on the maxillary (contrary to B. chica and B. paraensis). Boulenger describes the species as having light brown dorsal parts with brown stripes of low contrast, and light brown ventral parts. Other individuals described by Brame & Wake are black with brown stripes, have a white snout and a big white spot between the eyes. This species is ovoviviparous.

Habitat & Range : B. peruviana is arboreal or terrestrial, in humid forests of low altitude and of the Andean Piedmont, along the Amazonian slopes of San Martin (Moyobamba) and of Loreto, north and east of Peru, between 200 m and 800 m. It is observed by night in primary forest or secondary floodable forest. It can also be found in coffee plantations and under banana tree trunks, which are on the ground. 83,277 km?.

Conservation: Its status is considered Least Concern. B. peruviana is locally abundant. It lives in the Bosque de Proteccion Alto Mayo and de Santiago Comaina and Allpahuayo Reserves (Peru), as well as in the Cuyabeno Fauna Protection Reserve and the Yasuno National Park and Limoncochua Reserve (Ecuador);.



Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 20 Aug 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.