AmphibiaWeb - Bolitoglossa morio
AMPHIBIAWEB

 

(Translations may not be accurate.)

Bolitoglossa morio (Cope, 1869)
Cope's Mushroom-tongue Salamander
Subgenus: Magnadigita
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae
genus: Bolitoglossa

© 2006 Sean Michael Rovito (1 of 18)
Conservation Status (definitions)
IUCN Red List Status Account Vulnerable (VU)
CITES No CITES Listing
National Status Least Concern
Regional Status Least Concern
Access Conservation Needs Assessment Report .

   

 

View distribution map in BerkeleyMapper.
View Bd and Bsal data (5 records).

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Bolitoglossa (Magnadigita) morio (Cope, 1869)
Bolitoglosse de Cope

Ce taxon a été longtemps confondu avec plusieurs autres espèces cryptiques, amenant Campbell et al. à présenter un néotype pour B. morio, une femelle décrite des environs de Santa Maria Visitacion, Solola, Guatemala. Oedipus bocourti Brocchi, 1882, considéré comme synonyme. 5,5 cm SVL (M), 6 cm SVL (F). Aspect robuste. Museau court et arrondi. Tête allongée, dans le prolongement du corps, œil assez petit. Doigts et orteils arrondis à leur extrémité, modérément palmés. Membres modérés, queue courte (jusqu’à 0,81 fois le reste de l’animal), assez épaisse, avec une forte constriction à sa base. Coloration dorsale généralement gris sombre à presque noire, avec une légère moucheture blanche sur tout le corps, y compris sur la tête et les membres. Parfois des taches ou stries rouge saumon à rouille sur les flancs et les parties supérieures des membres. Parties supérieures de la queue souvent envahies de gris pâle à gris cendré. Parties inférieures brun clair avec parfois des taches orange pâle. Large bande dorsale brun clair chez les juvéniles.

* Forêts mixtes pins/chênes d’altitude, également dans les forêts humides de feuillus en bordure de forêt de brume, de 1 400 à plus de 2 500 m, sur la plus grande partie du Plateau du Guatemala (sud-ouest du pays). Terrestre, sous les souches et écorces. Egalement dans les broméliacées dans la région du volcan Pacaya en sympatrie avec B. pacaya, à moins que ces exemplaires soient rattachés à B. kaqchikelorum (Ruano-Fajardo et al.). LC. Encore commun. Plutôt adaptatif.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Bolitoglossa (Magnadigita) morio (Cope, 1869)

7,3 cm SVL. Aspect robuste. Museau court et arrondi. Tête allongée, dans le prolongement du corps, œil assez petit. Doigts et orteils arrondis à leur extrémité, modérément palmés. Membres modérés, queue courte (jusqu’à 0,84 fois le reste de l’animal), assez épaisse, avec une forte constriction à sa base. Coloration générale brun foncé à gris brun bleuâtre plus ou moins envahie d’un pigment blanc crème sur les flancs supérieurs, de chaque côté du dos, à la base et sur les côtés de la queue ainsi que sur le dessus des membres. Parties inférieures brun clair fortement tachetées de blanc. Forêts mixtes pins/chênes d’altitude, également dans les forêts secondaires, dans les zones de haute altitude du sud-ouest et du sud-est du Guatemala, y compris sur le versant pacifique: Sierra de Los Cuchumatanes, la plus grande partie du plateau du Guatemala, plusieurs volcans sur la côte, et région de Las Nubes à l’est de Guatemala City, entre 1 300 et 3 000 m. Terrestre, sous les souches et écorces, parfois dans les broméliacées. 15 903 km2. LC. Encore commune. Adaptative. Présente dans les Cuchumatanes, où devrait être créé prochainement un parc national, et dans plusieurs petites réserves entourant les volcans du versant pacifique. Magnadigita omniumsanctorium Stuart 1952, placé en synonymie avec cette espèce.


ENGLISH TRANSLATION - Julian Wittische, December 2011 Bolitoglossa (Magnadigita) morio†(Cope, 1869)

Bolitoglossa morio has a SVL of 7.3 cm. It is robust looking. It has a short and rounded snout. The species has an elongated head, in the extension of the body, and the eye is rather small. Fingers and toes are rounded at their extremities, and have moderate webbing. Limbs are of a medium size. The tail is short (up to 0.84 times the rest of the body), and rather thick with a high compression at its base. The general color is dark brown to blueish grey, more or less invaded by a cream/white color on the dorsolateral parts, on each side of the back, on the base and on the side of the tail, as well as on the top of the limbs. Ventral sides are light brown and highly spotted with white.

Habitat & Range: B. morio is found in mixed pine/oak forests of altitude. It can also be found in secondary forests in high altitude zones of southwest and southeast of Guatemala, including on the Pacific side: Sierra de Los Cuchumatanes, and most of the Guatemala Plateau, several volcanoes on the coast, and Las Nubes region towards the east of Guatemala City, between 1300 m and 3000 m. B. morio is terrestrial, and is found under stumps and bark, sometimes in bromeliads. 15,903 km2.

Conservation: Its status is considered Least Concern. The species is still common and adaptable. It is present in the Cuchumanates, where a national park is about to be created, and in several small reserves around the Pacific side volcanoes. Magnadigita omniumsanctorium is considered to be a synonym of this species (Stuart 1952).



Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2024. <https://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 21 Apr 2024.

AmphibiaWeb's policy on data use.