AMPHIBIAWEB
Bolitoglossa lincolni

Subgenus: Magnadigita
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae

© 2003 Jonathan Campbell (1 of 0)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Near Threatened (NT)
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Bolitoglossa (Magnadigita) lincolni (Stuart, 1943)
Bolitoglosse de Lincoln

Bolitoglossa resplendens McKoy & Walker, 1966, placé en synonymie. 6,3 cm SVL (M), 8,6 cm SVL (F). Grande espèce remarquable par la teinte orange à rouge corail sur le dos, la queue, le dessus des membres, parfois les doigts et orteils. Le reste de l’animal est noir. La teinte orangée à rouge peut envahir tout le dos ou se réduire à un dessin licheniforme entrecoupé de noir et à quelques taches sur la queue. Parfois une tache rouge arrondie de chaque côté de la tête et quelques taches sur les parties latérales de la queue. Proche de B. franklini, dont il se distingue notamment par une tête relativement plus étroite et des membres plus courts.

* Plateau central du Chiapas et plusieurs zones montagneuses de l’ouest du Guatemala, dont les pentes d’altitude du Plateau guatémaltèque près de la frontière mexicaine, le volcan Tajumulco, la Sierra de Cuilco et le sud-ouest et l’est de la Sierra de Los Cuchumatanes, entre 2 200 et 3 000 m. Terrestre, dans la végétation basse, sous les écorces et les pierres, parfois dans les broméliacées. NT. S’étend sur le volcan Tajumulco dans d’anciennes forêts de brume clairsemées. Plus adaptatif et généraliste que ses congénères vivant en sympatrie, B. lincolni habite les forêts mixtes sèches mais également la forêt de brume, qui est l'habitat exclusif de B. franklini.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Bolitoglossa (Magnadigita) lincolni (Stuart, 1943)

Rouge corail sur le dos, la queue, le dessus des membres, parfois les doigts et orteils. Le reste de l’animal est noir. Le rouge peut envahir tout le dos ou se réduire à un dessin licheniforme entrecoupé de noir et à quelques taches sur la queue. Parfois une tache rouge arrondie de chaque côté de la tête et quelques taches sur les parties latérales de la queue. Bolitoglossa resplendens McKoy et Walker, 1966, placé en synonymie avec cette espèce. Proche de B. franklini, dont elle pourrait constituer une espèce au sein d’un vaste complexe. Plateau central des Chiapas (Mexique) et plusieurs zones montagneuses de l’ouest du Guatemala, dont les pentes d’altitude du plateau guatémaltèque près de la frontière mexicaine, le volcan Tajumulco, les Montanas de Quilco, et le sud-ouest et l’est de la Sierra de Los Cuchumatanes, entre 2 200 et 3 000 m. Terrestre, dans la végétation basse, sous les écorces, mais aussi dans les broméliacées. 1 432 km2. NT. S’étend sur le volcan Tajumulco aux dépens de B. hartwegi dans d’anciennes forêts de brume clairsemées. Plus adaptative et généraliste que ses congénères vivant en sympatrie.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 22 Apr 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.