AMPHIBIAWEB
Bolitoglossa cerroensis

Subgenus: Eladinea
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae

© 2006 Tobias Eisenberg (1 of 4)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Bolitoglossa (Eladinea) cerroensis (Taylor, 1952)
Bolitoglosse de Milville

7,2 cm SVL (M), 7,6 cm SVL (F) (15,6 cm). Queue modérée (la moitié de la longueur totale), palmure très faible, presque absente, museau court et tronqué, oeil grand. Coloration générale brun violacé avec un pigment crème à verdâtre inséré irrégulièrement dans la teinte plus foncée sur le ventre, les flancs et le dessus des membres. Ce pigment est également présent en général sous forme d’une paire de bandes irrégulières de chaque côté du dos ou de bandes verticales le long des sillons costaux.

* Pentes escarpées de forêts humides de montagne, entre 2 500 et 3 000 m, dans la Cordillera de Talamanca (Costa Rica). En sympatrie avec B. sooyorum dans plusieurs localités, dont il diffère par des membres plus courts et la coloration. LC. Espèce encore commune, assez adaptative, que l’on trouve parfois dans les dépôts d’ordures. Aire réduite, difficilement accessible.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Bolitoglossa (Eladinea) cerroensis (Taylor, 1952)

Ancien groupe adspersa. 7,2 cm SVL (15,6 cm). Queue modérée (la moitié de la longueur totale), palmure faible. Coloration générale brun violacé avec un pigment plus clair jaune verdâtre inséré irrégulièrement dans la teinte plus foncée sur le ventre, les flancs et le dessus des membres. Ce pigment est également présent en général sous forme d’une paire de bandes irrégulières de chaque côté du dos ou de bandes verticales le long des sillons costaux. Pentes escarpées de forêts humides de montagne, entre 2 500 et 3 000 m, dans la Cordillera de Talamanca (Costa Rica). En sympatrie avec B. sooyorum dans plusieurs localités, dont elle diffère par des membres plus courts et la coloration. 751 km2. LC. Espèce encore commune, assez adaptative, que l’on trouve parfois dans les dépôts d’ordures. Aire réduite, difficilement accessible.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 21 Feb 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.