AMPHIBIAWEB
Batrachoseps gavilanensis
Gabilan Mountains Slender Salamander
Subgenus: Batrachoseps
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae

© 2006 William Flaxington (1 of 13)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
NatureServe Status Use NatureServe Explorer to see status.
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

   

 

View distribution map in BerkeleyMapper.
View Bd and Bsal data (5 records).

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Batrachoseps (Batrachoseps) gavilanensis Jockusch, Yanev & Wake, 2001
Batrachoseps des Gabilan

20-21 sillons costaux. 6,6 cm SVL (F) (14 cm). Ressemble superficiellement à B. attenuatus et B. nigriventris, mais plus grand. Tête, corps et queue cylindriques, cou peu défini, membres courts, la queue est longue (1,5 fois le reste du corps environ). Œil peu protubérant. Parties supérieures noires, bande dorsale bien définie, généralement pâle, gris vert à gris jaune, parfois brique à marron, qui débute à l’arrière de la tête, taches blanches sur les flancs.

* Régions ouvertes de petits chênes clairsemés, chaparral et garrigues buissonnantes, depuis les environs de Soquel et de la rivière San Benito, comté de Santa Cruz, vers le sud à travers les Monts Gabilan jusqu’à la région de Polonia Pass dans le nord du comté de San Luis Obispo. S’étend à travers la vallée de Salinas jusqu’aux pentes orientales de la Sierra de Salinas et les Monts Santa Lucia sur la côte, dans le centre ouest de la Californie, du niveau de la mer à 1 500 m. Cohabite avec B. attenuatus au nord de l’aire et avec B. nigriventris au sud. Une dizaine d’individus découverts par l’auteur en mars dans la région de Salinas dans le sable au milieu d’un dépôt d’ordures (cartons, morceaux de bois, vieux matelas), en terrain découvert. LC.

Une femelle en captivité s’est introduite à l’intérieur d’une branche de pin en décomposition, sans doute pour y déposer sa ponte. Un autre individu était lové dans le même interstice. Supporte un faible taux d'humidité. AT+.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Batrachoseps (Batrachoseps) gavilanensis Jockusch, Yanev et Wake, 2001

20-21 sillons costaux. 6,6 cm SVL. Ressemble superficiellement à B. attenuatus et B. nigriventris, mais plus grande. Tête, corps et queue cylindriques, cou peu défini, membres courts, la queue est longue (1,5 fois le reste du corps environ). œil peu protubérant. Parties supérieures noires, bande dorsale bien définie, généralement pâle, gris vert à gris jaune, parfois brique à marron, qui débute à l’arrière de la tête, taches blanches sur les flancs. Régions ouver­ tes de petits chênes clairsemés, chaparral et garrigues buissonnantes, depuis les environs de Soquel et de la rivière San Benito, comté de Santa Cruz, vers le sud à travers les Monts Gabilan jusqu’à la région de Polonia Pass dans le nord du comté de San Luis Obispo. S’étend à travers la vallée de Salinas jusqu’aux pentes orientales de la Sierra de Salinas et les Monts Santa Lucia sur la côte (centre ouest de la Californie), de presque
le niveau de la mer à 1500m. Cohabite avec B. attenuatus au nord de l’aire et avec B. nigriventris au sud. Une dizaine d’individus découverts par l’auteur en mars dans la région de Salinas dans le sable au milieu d’un dépôt d’ordures (cartons, morceaux de bois, vieux matelas), en terrain découvert. 11 352 km2. LC.

Une femelle en captivité s’est introduite à l’intérieur d’une branche de pin en décomposition, sans doute pour y déposer sa ponte. Un autre individu était lové dans le même interstice.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2020. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 11 Aug 2020.

AmphibiaWeb's policy on data use.