AMPHIBIAWEB
Batrachoseps campi
Inyo Mountains Salamander
Subgenus: Plethopsis
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae

© 2016 Adam G. Clause (1 of 17)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Endangered (EN)
NatureServe Status Use NatureServe Explorer to see status.
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status Threatened

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Batrachoseps (Plethopsis) campi Marlow, Brode & Wake, 1979
Batrachoseps des Monts Inyo

6,1 cm SVL (F) (11 cm). Femelle plus grande que le mâle, un trait commun à toutes les espèces du genre. 16-18 sillons costaux. Forme relicte. La plus trapue du genre, avec des proportions presque semblables à celles d’Hydromantes. Corps court, queue courte (environ 3⁄4 du reste du corps), tête large, membres allongés, parties supérieures brun noires avec des taches gris métallique à gris vert plus ou moins étendues, recouvrant souvent le dos, mais parfois limitées à la tête et à l’avant du corps. Parfois une bande gris métallique de chaque côté du dos.

* Sous les pierres et dans les anfractuosités humides le long de petits cours d’eau bordés de saules et de rosiers sauvages dans une zone de canyons aride (cactées) dans les Monts Inyo, comté d’Inyo, entre 550 et 2 600 m (sud-est de la Californie). La distribution s’étend sur 32 km de long et entre 10,5 à 13,5 km de large. EN. 13 populations numériquement très faibles. Déclin observé du fait de l’altération de la qualité des ruisseaux près des carrières. Différenciation génétique entre les populations (Nei D = 0,12). Avec B. wrighti : Nei D = 0,71.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Batrachoseps (Plethopsis) campi Marlow, Brode et Wake, 1979

11 cm (6,1 cm SVL pour les femelles, plus grandes que les mâles, un trait commun à la majorité des espèces du genre). 16-18 sillons costaux. Forme relicte. La plus trapue du genre, avec des proportions presque semblables à celles d’Hydromantes. Corps court, queue courte (environ 3⁄4 du reste du corps), tête large, membres allongés, parties supérieures brun noires avec des taches gris métallique à gris vert plus ou moins étendues, recouvrant souvent le dos, mais parfois limitées à la tête et l’avant du corps. Parfois une bande grise de chaque côté du dos. Sous les pierres et dans les anfractuosités humides le long de petits cours d’eau bordés de saules et de rosiers sauvages dans une zone de canyons aride(cactées) dans les Monts Inyo, comté d, entre 550 et 2 600 m (sud-est de la Californie). La distribution s’étend sur 32 km de long et 10,5 à 13,5km de large. 333km2. EN. 13 populations numériquement très faibles. Déclin observé du fait de l’altération de la qualité des ruisseaux près des carrières. Différenciation génétique entre les populations(Nei D = 0,12). Avec B. wrighti : D= 0,71.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 22 Oct 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.