AmphibiaWeb - Ambystoma ordinarium
AMPHIBIAWEB
Ambystoma ordinarium
Michoacan Stream Salamander, Puerto Hondo Stream Salamander
Subgenus: Heterotriton
family: Ambystomatidae

© 2021 Mirna G. García-Castillo (1 of 13)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Endangered (EN)
CITES No CITES Listing
National Status Protected by the Government of Mexico, under the category Pr (Special protection)
Regional Status None

   

 

View distribution map in BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Ambystoma (Heterotriton) ordinarium Taylor, 1940
Ambystome de Puerto Hondo

Deux populations du Michoacan génétiquement différenciées (groupes 11 et 12 de Highton), séparées de 20 km l’une de l’autre, dont l’une, du lac Patzcuaro (groupe 11), semble proche génétiquement d’A. dumerilii. Taille faible pour le groupe (16,2 cm). En général, se métamorphose dans la nature, mais présence d’individus néoténiques rapportée. Palmure des doigts et orteils absente. Carène caudale supérieure limitée à un fin repli cutané, tête plus longue que large, membres plutôt courts, parties dorsales gris noirâtres à noires avec quelques petites taches claires, souvent jaunes, arrangées parfois en trois séries dorsales, latérales et ventro-latérales, parties latérales et ventrales uniformément gris noires, extrémités des doigts et orteils brun noirâtre. Région cloacale plus développée chez les mâles, qui ont les membres plus longs. La larve est de type intermédiaire entre le type lotique et lentique. Branchies courtes et fortement ramifiées, absence de balanciers.

* Décrit d’un petit ruisseau à moins de 3 000 m, à 7 km à l’ouest d’El Mirador, près de Puerto Hondo, Michoacan. Le ruisseau était soit relié au bassin de la rivière Balsas, soit au lac Lerma. Présence de jeunes larves et d'individus néoténiques cités par Taylor. Une femelle néoténique avec des ovocytes développés observée. Depuis les environs de Morelia vers l’est jusqu’à El Mirador et les localités environnantes, au-dessus de 2 200 m, dans et aux abord de ruisseaux courant en pinèdes et sapinières. Egalement au sud du lac Patzcuaro (sans doute une autre espèce). Considéré par Brandon (1989) comme une forme à habitat lotique froid de ruisseaux rocheux d’altitude tout comme les ex- Rhyacosiredon. Les animaux métamorphosés vivent souvent dans les ruisseaux, mais doivent aussi se disperser dans les forêts de conifères environnantes. EN. Nombreux individus observés dans plusieurs populations en 1999. Présent dans le parc national de Bosencheve.

Reproduction en captivité recommandée. Cette espèce de petite taille est très vive en captivité, et se nourrit aisément de vers de terre. La température de maintien s'échelonne de 10 à 20°C selon la saison, et le milieu doit rester plutôt sec (obs. pers.). AT+.


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Ambystoma ordinarium Taylor, 1940

Deux populations du Michoacan génétiquement différenciées (groupes 11 et 12 de Highton), séparées de 20 km l’une de l’autre, dont l’une, du lac Patzcuaro (groupe 11), est très proche génétiquement d’A. dumerilii. 16,2 cm. En général, se métamorphose dans la nature, mais présence d’individus néoténiques rapportée. Palmure des doigts et orteils absente. Carène caudale supérieure limitée à un fin repli cutané, tête plus longue que large, membres plutôt courts, parties dorsales gris noirâtres avec parfois de petites taches sombres, parties latérales et ventrales grisâtres, extrémités des doigts et orteils brun noirâtre. Région cloacale plus développée chez les mâles, qui ont les membres plus longs. Décrite d’un petit ruisseau à moins de 3 000 m, à 7 km à l’ouest d’El Mirador, près de Puerto Hondo, Michoacan. Le ruisseau était soit relié au bassin de la rivière Balsas, soit au lac Lerma. De jeunes larves et des individus néoténiques cités par Taylor. Une femelle néoténique avec des ovocytes développés observée. Depuis les environs de Morelia vers le sud et l’est jusqu’à El Mirador et les localités environnantes, au-dessus de 2200m. Considéré par Brandon (1989) comme une espèce à habitat lotique froid de ruisseaux rocheux d’altitude tout comme les ex-Rhyacosiredon. Les animaux métamorphosés vivent souvent dans les ruisseaux, mais doivent aussi se disperser dans les forêts de conifères environnantes. 4 396 km2. EN. Nombreux individus observés dans plusieurs populations en 1999. Présent dans le parc national de Bosencheve.

Reproduction en captivité recommandée.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2021. <https://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 22 Oct 2021.

AmphibiaWeb's policy on data use.