AMPHIBIAWEB
Bolitoglossa rostrata

Subgenus: Magnadigita
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae

© 2006 Sean Michael Rovito (1 of 29)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Vulnerable (VU)
CITES
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

Country distribution from AmphibiaWeb's database: Guatemala, Mexico

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Supraspecies rostrata (Brocchi, 1883)

Groupe baptisé helmrichi par Campbell et al., 2010. Extrémités des doigts et orteils arrondies et aplaties, palmure faible à importante, membres plutôt allongés, queue relativement courte, coloration générale sombre avec des bandes dorsolatérales ou une zone dorsale plus claires. Dans ce groupe, les secrétions de la peau font apparaître une teinte jaune sur les animaux une fois ceux-ci placés dans le formol (Campbell et al., p31). Il abrite plusieurs espèces cryptiques du Guatemala anciennement rangées dans B. rostrata et cuchumatana, qui se différencient notamment par la taille et la teinte des bandes dorsale et dorsolatérales.

Bolitoglossa (Magnadigita) rostrata (Brocchi, 1883)
Bolitoglosse à long nez

4,9 cm SVL (M), 5,4 cm SVL (F). Palmure des doigts et orteils presque absente. Queue courte, nettement plus petite que le reste du corps. Une paire de bandes dorsolatérales blanc jaunâtre enfermant une bande médiodorsale brunâtre plus ou moins large qui débute sur la tête. Les deux bandes contrastent fortement avec les flancs brun rougeâtre clair. Parties ventrales uniformément beige clair à jaunâtres. Le mâle est nettement plus petit, plus élancé, et possède des membres plus allongés que la femelle (un trait commun au genre en général). Ce taxon était considéré comme recouvrant plusieurs espèces (Highton, 2000), qui ont été décrites depuis.

* Volcan Zontehuitz et ses environs, au nord-est de San Cristobal de Las Casas, Chiapas central, Mexique, et plateau du Guatemala, dans les zones de haute altitude entre 2 400 et 3 480 m, depuis la chaîne de Tecpan vers l'ouest à travers Cumbre Maria Tecun jusqu'à la région du volcan Tajumulco (San Marcos) vers le sud. Peut-être présent dans des zones intermédiaires. Présent dans l'extrême est de la Sierra de Los Cuchumatanes au Guatemala, dans la région d'Uspantan, où les animaux sont très proches génétiquement de ceux de la localité-type (Totonicapan), plus au sud (Rovito, com. pers.), d'autres espèces proches décrites en 2010 habitant l'ouest de la Sierra (B. centenorum, nussbaumi, ninadormida, huehuetenanguensis). En forêt de brume et forêts mixtes pins/chênes humides tempérées d’altitude, généralement terrestre, parfois dans les broméliacées, ou sous les écorces des arbres et sous les pierres en milieu ouvert (Plateau du Guatemala), affectionne aussi les parois rocheuses (Chiapas). VU. Devenu très rare au Mexique, où le volcan Zontehuitz, très déboisé, doit être urgemment protégé. Un spécimen observé par l'auteur en 2007 sur une paroi rocheuse au sommet du volcan la nuit. Cette espèce assez adaptative survit en milieu dégradé.

Une femelle observée enroulée autour d’une grappe de 36 œufs au fond d’une cavité sous une pierre (photo).


From Les Urodèles du Monde, 1e edition, 2007:

Groupe rostrata

Extrémités des doigts et orteils arrondies et aplaties, coloration générale sombre avec des bandes ou une zone dorsale plus claires.

 

Bolitoglossa (Magnadigita) rostrata (Brocci, 1883)

Palmure des doigts et orteils presque absente. Une paire de bandes dorsolatérales blanc jaunâtre enfermant une bande médiodorsale brunâtre plus ou moins large qui débute sur la tête. Les deux bandes contrastent fortement avec les flancs brun rougeâtre clair. Parties ventrales uniformément beige clair à jaunâtres. Le mâle est nettement plus petit, plus élancé, et possède des membres plus allongés que la femelle. Coloration également très différente selon les sexes. Ce taxon recouvre sans doute trois espèces différentes. Volcan Tezontehuitz, au nord-est de San Cristobal de Las Casas, Chiapas centrales, Mexique, et au Guatemala dans la Sierra de Los Cuchumatanes, les volcans Tacana et Tajumulco et leurs environs, Zunil et les zones de haute altitude au-dessus de Totonicapan, entre 2 400 et 3300 m. Peut-être présent dans les zones intermédiaires de l’aire. En forêt de brume et forêts mixtes pins/chênes humides tempérées d’altitude, généralement terrestre, parfois dans les broméliacées ou sous les écorces des arbres et les pierres. 1 791 km2. VU. Devenue très rare au Mexique, où le volcan Tezontehuitz, très déboisé, doit être urgemment protégé. Encore commun dans la Sierra de Los Cuchumatanes. S’adapte à un milieu dégradé.
Une femelle observée enroulée autour d’une grappe de 36 œufs au fond d’une cavité sous une pierre (cf. photo).


ENGLISH TRANSLATION - Julian Wittische, December 2011

The webbing of the fingers and toes is almost absent. There is one pair of yellowish white dorsolateral stripes enclosing a brown mediodorsal stripe of variable width, which starts on the head. The two stripes have a high contrast with the light reddish brown flanks. The ventral sides are uniformly light beige to yellow. Males are shorter, more slender and have more elongated limbs than females. The color is also different from one sex to another. This taxon probably includes three different species. One female has been observed wrapping its body around 36 eggs in the bottom of a large hole, under a rock.

Habitat & Range: B. rostrata is found on the Tezontehuitz Volcano, northeast of San Cristobal de Las Casas, central Chiapas, Mexico, as well as in Guatemala, in the Sierra de Los Cuchumatanes, Tacana and Tajumulco Volcanoes and their surroundings, Zunil at high altitude zones above Totonicapan, between 2400 m and 3300 m. It may be present in the intermediary zones of the area. It lives in cloud forests and high humid mixed pine/oak temperate forests. It is generally terrestrial, and is sometimes found in bromeliads or under the bark of trees or rocks. 1791 km2.

Conservation: Its status is considered Vulnerable. It has become very rare in Mexico because the Tezontzhuitz Volcano has been deforested and must be quickly protected. It is still common in the Sierra de Los Cuchumanates. It can adapt to altered habitat.



Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 20 Nov 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.