AMPHIBIAWEB
Tylototriton taliangensis
Taliang Knobby Newt
Subgenus: Tylototriton
family: Salamandridae
subfamily: Pleurodelinae
Taxonomic Notes: Fei, Ye & Jiang 2012 Colored atlas of Chinese amphibians place this species in a new monotypic genus Liangshantriton, which was not diagnosed.

© 2007 Henk Wallays (1 of 13)

AmphibiaChina 中国两栖类.

Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Near Threatened (NT)
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status Class II protected species under China's wild animal protection law
Regional Status None

   

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions and more recent updates, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Tylototriton taliangensis Liu, 1950

23 cm (F). Arête céphalique proéminente. Tête déprimée. Museau carré. Arête vertébrale osseuse. Nœuds glandulaires costaux indistincts. Queue mince, plus longue que le reste du corps, et plus longue chez le mâle. Peau très rugueuse. Région cloacale du mâle en cône arrondi, brosses copulatrices à la face interne des membres antérieurs, qui sont plus longs que chez la femelle. Noir, un peu plus clair sur les parties ventrales. Deux taches rouge orangé à rouge écarlate recouvrant l’extrémité postérieure de l’arête céphalique et chaque parotoïde. Taches ovales orangées sur la face interne des membres antérieurs du mâle. Région cloacale et bord inférieur de la queue orangé à rouge écarlate. Moitié distale des doigts et orteils également orangée à écarlate. 26663km2. NT. Connu de deux localités dans le sud du Sichuan occidental (Sikang, Chine du sud-est). Environs de Tchao-tchiao et de Pusakang, Fulienhsien, lors de la description par Liu, retrouvée par Kabisch et al (1994) sur un plateau à 3 050 m dans deux mares du Sichuan, à 120km au sud de la localité-type, où les animaux évoluaient par des températures de 14 à 15 °C. De 1 300 à 3000m. La médecine traditionnelle l’emploie comme substitut à Batrachuperus pinchonii. Prélevé aussi pour la terrariophilie. Mouvement caudal du mâle vers la femelle, puis amplexus par les membres antérieurs comme chez Pleurodeles.

220 œufs pondus, selon Fleck qui a reproduit cette espèce, laquelle s’est disséminée dans les élevages à la fin des années 90. Très peu d’exemplaires subsistaient en 2003-2004, à l’exception de quelques mâles. L’espèce est traditionnellement considérée comme devant être maintenue à une température de 15 °C au maximum, mais les meilleurs résultats sont enregistrés entre 15 et 20 °C, avec une courte latence hivernale. Assez apathiques lorsque les animaux sont terrestres, comme la plupart des espèces du genre. Vers de terre, mais aussi poisson coupé en fines lamelles (Thorn, com. pers.). Nouvelle importation d’adultes en Europe fin 2004.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2019. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 6 Dec 2019.

AmphibiaWeb's policy on data use.