AMPHIBIAWEB
Pseudobranchus striatus
Northern Dwarf Siren, Gulf Hammock Dwarf Siren, Slender Dwarf Siren, Borad-striped Dwarf Siren
family: Sirenidae

© 2010 Michael Graziano (1 of 11)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status Least Concern (LC)
NatureServe Status Use NatureServe Explorer to see status.
CITES No CITES Listing
Other International Status None
National Status None
Regional Status See Trends and Threats section.

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

   

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Pseudobranchus striatus striatus (LeConte, 1824)

20,3 cm. Forme trapue. Large bande dorsale brun foncé à noirâtre avec une étroite bande jaune en son milieu. La bande dorsale sombre contraste fortement avec une large bande latérale jaune qui court sur chaque flanc. Parties ventrales légèrement plus claires que le dos, fortement mouchetées de jaune. Plaine côtière dans le sud de la Caroline du Sud, le sud-est de la Géorgie et le tiers nord-est de la Floride, dans les mares de cyprès, les fossés, les baies de Caroline (mares acides typiques de forêts de cyprès), les nappes d’eau peu profondes permanentes ou temporaires. S’enfonce dans la vase en cas d’assèchement. Nombreuses populations en déclin à cause de l’urbanisation. 102 787 km2 (toutes formes confondues). LC.

Cette Sirène a été reproduite au zoo de Riverbanks, près de Columbia, en Caroline du Sud (Scott Pfaff, com. pers.). Les animaux sont soumis à des températures très basses l’hiver, à près de 0 °C. Elle peut atteindre 35 °C l’été, et c’est à cette époque qu’a lieu la ponte. Les œufs sont déposés isolément sur les plantes. Le substrat est très chargé en détritus végétaux et plantes, rendant l’observation difficile, mais ce foisonnement végétal est indispensable à leur maintien. Des animaux étaient toujours vivants après 13-14 ans de captivité.

Pseudobranchus striatus lustricolus Neill, 1951

Cette forme de grande taille (22 cm) est caractérisée par une bande dorsale large sombre contenant trois fines bandes jaunes, et deux bandes claires sur les flancs, l’une, supérieure, brun orange, l’autre, inférieure, blanc argenté. Deux localités de la plaine côtière du centre ouest de la Floride. Elle n’a pas été retrouvée depuis sa description et son statut taxonomique reste incertain. Les animaux retrouvés dans cette zone (Golfe Hammock) correspondent à la forme suivante.

Pseudobranchus striatus spheniscus Goin et Crenshaw, 1949

15 cm. Sous-espèce fine, de plus petite taille que la sous-espèce nominative, qui habite les fossés et mares de cyprès du sud-ouest de la Géorgie et de la plaine côtière de Floride du nord-ouest et du centre ouest vers le sud jusqu’au comté de Hernando (Liu et al, 2004). Tête et museau étroits, deux (rarement trois) bandes longitudinales brun rougeâtre à jaunes se succédant du dos vers les flancs, en l’absence de la large bande sombre de la forme nominative.




Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2017. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 20 Oct 2017.

AmphibiaWeb's policy on data use.