AMPHIBIAWEB
Hynobius hirosei

Subgenus: Hynobius
family: Hynobiidae
subfamily: Hynobiinae
 
Species Description: Nishikawa K, Matsui M, Tanabe S, Sato S 2007 Morphological and allozymic variation in Hynobius boulengeri and H. stejnegeri (Amphibia: Urodela: Hynobiidae). Zool. Sci. 24:752-766

© 2016 Arnaud Jamin (1 of 26)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status
CITES
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

Country distribution from AmphibiaWeb's database: Japan

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

   

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Hynobius (Pachypalaminus) hirosei Lantz, 1931
Hynobie d'Ishizuchi

Cette forme a été restaurée par Nishikawa et al., 2007, et correspond aux populations d'ex-boulengeri de l'île japonaise de Shikoku (groupe II). Elle diffère de boulengeri d'Honshu par plusieurs caractères morphométriques, notamment par la tête et les doigts et orteils plus allongés. 22 cm. Uniformément noir et grande taille comme boulengeri. Le jeune présente de petites taches claires sur fond bleu gris avant de prendre la coloration noire de l'adulte. 21-35 oeufs par sac de frai, qui forme une circonvolution contrairement à boulengeri (obs. pers.).

* Inféodé aux montagnes du centre de l'île (Mt Ishizuchi), semble encore abondant (GAA), contrairement à H. boulengeri. Petites vallées encaissées couvertes de forêts de feuillus ou mixtes conifères/feuillus. Reproduction en mai dans une eau à 8-9°C (in Sparreboom, 2012). Eclosion trois à quatre semaines plus tard.

Deux mâles et une femelle ont été maintenus plusieurs années par l'auteur dans un grand aquaterrarium en eau courante, sur fond de sable et pierres. Les animaux sont très voraces pendant la période de reproduction et se nourrissent dans l'eau. La reproduction a été obtenue. Deux sacs d'oeufs ont été accrochés à une petite pierre sous la surface de l'eau, par 10°C environ. La ponte a eu lieu deux ans de suite. Les oeufs puis les embryons sont blancs. Terrestre en dehors de la période de reproduction, cette espèce est nourrie principalement de lombrics et exige de nombreuses cachettes formées de pierres et écorces. La larve présente de petites taches sombres et ne pose pas de problèmes particuliers pour son maintien, qui doit avoir lieu en eau légèrement courante. Le juvénile est bleuâtre et est tacheté de sombre. A noter que de nombreux oeufs n'étant pas fécondés, il a été nécessaire d'ouvrir le sac pour laisser s'échapper les larves viables (12 la 2e année), et éviter qu'elles meurent d'asphyxie par les oeufs non fécondés. Cette manipulation a également été rendue nécessaire pour d'autres espèces d'Hynobies. AT+.

Deux autres espèces cryptiques rangées dans le taxon boulengeri et non décrites formellement correspondent à deux groupes génétiques distincts présents à Kyushu (Nishikawa et al., 2001) : 1/ Celui des Monts Sobo-Katamuki, au centre de Kyushu, 2/ Celui de la péninsule d’Osumi (à la pointe sud de Kyushu) et des îles d’Amakusa (sud-ouest). Ces deux espèces sont plus petites que H. boulengeri de Honshu et hirosei de Shikoku et plus proches génétiquement de H. stejnegeri de Kyushu. Les larves de ces espèces ont été bien étudiées par Nishikawa & Matsui, 2008, et sont très différentes les unes des autres, accréditant un peu plus la présence de deux espèces distinctes. A Takachiho, préfecture de Miyazaki, dans les Mts Sobo-Katamuki, à 550 m, les larves observées dans un grand ruisseau profond en présence d'importantes chutes d'eau atteignent une grande taille (jusqu'à 5,2 cm SVL) avant la métamorphose après trois ans de vie larvaire. Elles ont une bouche de grande taille. A Kinko, dans la péninsule d'Osumi, dans un ruisseau plus petit et moins profond, les larves n'atteignent que 3,1 cm SVL en moyenne avant la métamorphose qui intervient au plus tard après un an de vie larvaire, la bouche est plus petite et la tête moins large que l'espèce du centre de Kyushu. La température de l'eau est à peu près semblable sur les deux sites.



Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2017. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 23 Jun 2017.

AmphibiaWeb's policy on data use.