AMPHIBIAWEB
Bolitoglossa pacaya

Subgenus: Magnadigita
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae
 
Species Description: Campbell JA, Smith EN, Streicher J, Acevedo ME, Brodie Jr ED 2010 New salamanders (Caudata: Plethodontidae) from Guatemala, with miscellaneous notes on known species. Misc Publ Mus Zoology Univ Mich 200: 1-66.
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status
CITES
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

Country distribution from AmphibiaWeb's database: Guatemala

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

   

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Bolitoglossa (Magnadigita) pacaya Campbell, Smith, Streicher, Acevedo & Brodie, 2010
Bolitoglosse de Pacaya

4,6 cm SVL (M), 4,9 cm SVL (F). Petite taille pour le groupe. Doigts et orteils fortement palmés pour le groupe, larges à l'extrémité. La queue atteint 0,83 fois le reste du corps. Coloration très variable : soit une large bande dorsale rougeâtre à brun jaunâtre s'étendant sur les parties dorsolatérales, avec la bande parfois plus sombre dans sa partie médiodorsale, soit des marques pâles formant des bandes irrégulières rougeâtres à brunes, depuis les membres antérieurs jusqu'à la base et le dessus de la queue. Certains individus sont gris sombre ou noirs dorsalement, avec des marques bleu pâle ou gris pâle sur les côtés de la tête, le corps, les membres, la queue et sur les parties ventrales qui sont par ailleurs gris sombre à noir violacé. Le dessus de la tête est généralement gris sombre à noir du museau à la région pariétale. Extrémité de la queue habituellement jaune.

* Depuis le volcan Pacaya vers le nord-est jusqu'à l'extrémité occidentale du lac Amatitlan, à travers la zone de Las Nubes, départements d'Escuintla et de Guatemala, de 1 700 à 2 300 m, à l'est de B. kaqchikelorum. La plupart des individus se trouvaient dans des broméliacées de forêts de feuillus humides, parfois dans celles de forêts mixtes pins/chênes, entre 2 et 10 m au-dessus du sol. Quelques-uns découverts sous des écorces humides ou des fissures à terre. Le volcan Pacaya, situé à une cinquantaine de km au sud de Guatemala City, haut de 2 550 m, débouche par le nord vers le bloc d'altitude de Las Nubes et descend au sud vers la plaine pacifique. Il reste actif et est entré en éruption à plusieurs reprises depuis la conquête espagnole, la dernière fois en mai 2010. Les animaux vivent dans des restes de forêts qui n'ont pas été atteints par les coulées de lave. Selon Ruano-Fajardo et al. (2014), les grandes feuilles de broméliacées dans lesquelles se réfugie cette espèce, en environnement hostile, lui fournissent un espace sécurisé à l'abri des prédateurs, des températures stables (17 à 19°C) et des proies abondantes. Une autre espèce du même groupe (B. morio ou kaqchikelorum) est parfois présente dans ces épiphytes notamment au-dessus de 3,80 m du sol.



Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2017. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 29 Apr 2017.

AmphibiaWeb's policy on data use.