AMPHIBIAWEB
Bolitoglossa nympha

Subgenus: Nanotriton
family: Plethodontidae
subfamily: Hemidactyliinae
 
Species Description: Campbell JA, Smith EN, Streicher J, Acevedo ME, Brodie Jr ED 2010 New salamanders (Caudata: Plethodontidae) from Guatemala, with miscellaneous notes on known species. Misc Publ Mus Zoology Univ Mich 200: 1-66.

© 2016 Eduardo Boza Oviedo (1 of 11)
Conservation Status (definitions)
IUCN (Red List) Status
CITES
Other International Status None
National Status None
Regional Status None

Country distribution from AmphibiaWeb's database: Belize, Guatemala, Honduras

 

View distribution map using BerkeleyMapper.

   

bookcover Excerpts from Les Urodèles du Monde, 1st and 2nd editions, by Jean Raffaëlli (©2007, ©2014 by Jean Raffaëlli), used with permission. The 2nd edition of this book is available directly from the author: jean.raffaelli@laposte.net and from this website.

Author: Jean Raffaëlli

Bolitoglossa (Nanotriton) nympha Campbell, Smith, Streicher, Acevedo & Brodie, 2010
Bolitoglosse de San Miguelito

Se distingue de B. rufescens et occidentalis par des membres nettement plus courts. 3,8 cm SVL (M), 4,3 cm SVL (F). Parties dorsales brun rougeâtre, flancs et côtés de la queue plus sombres, le contraste entre parties dorsales et latérales étant plus accusé que chez B. rufescens. Parties ventrales crème moucheté de noir à sombres, toujours plus claires que les flancs. Dents maxillaires en général absentes. La population de Montanas del Mico (Izabal, Guatemala), dont la coloration dorsale est caractérisée par des stries noirâtres sur fond clair, est à rattacher à cette espèce, ainsi que les exemplaires du Honduras et de l'est du Guatemala, anciennement considérés comme B. rufescens (Rovito et al., 2012). Toutefois, Alex Hess & Josiah Townsend (com. à Tulsa en mai 2014) ont détecté une population rattachée à B. rufescens en sympatrie avec B. nympha dans la Réserve écologique de la vallée d'El Paraiso (EPVEP), entre 120 et 190 m, sur les pentes nord de la Sierra de Omoa (nord-ouest du Honduras), une découverte étonnante. B. rufescensnympha ont été séparés par la faille de Motagua-Polochic, qui traverse le Guatemala dans sa partie orientale, puis B. nympha se serait à nouveau dispersé vers le nord atteignant le Belize et l'Alta Verapaz (Guatemala).

* La plupart des spécimens ont été observés la nuit sur des feuilles jusqu'à 2 m de hauteur, en forêt primaire humide ou dans des bananeraies, parfois à terre sous des feuilles de bananiers ou des écorces, entre 275 et 1 165 m, au sud-est du Rio Motagua (nord-est du Guatemala), notamment dans la Sierra de Caral, non loin de la frontière avec le Honduras. Deux autres zones au nord du Rio Motagua: Finca El Volcan, à 25 km au nord-ouest de Senahu, Alta Verapaz (centre du Guatemala), très près de la distribution de B. rufescens, et sud du Belize. Egalement dans le nord-ouest du Honduras, dans la région de San Pedro Sula, Cortés (Sierra del Espiritu Santo) et près de Santa Rosa del Copan, Copan, y compris dans la Sierra de Omoa.



Feedback or comments about this page.

 

Citation: AmphibiaWeb. 2017. <http://amphibiaweb.org> University of California, Berkeley, CA, USA. Accessed 26 Jun 2017.

AmphibiaWeb's policy on data use.